Une académie où se réunit l'élite du Japon et du monde entier. Sauf qu'il y a des humains...et des vampires. Dans quel camp allez-vous être?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parce que les filles ne sont pas les plus mal-dégourdies >.< [Teito]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Parce que les filles ne sont pas les plus mal-dégourdies >.< [Teito]   Jeu 11 Fév - 17:44

Pour une raison qui m’échappait encore nous nous retrouvions dans le gymnase alors qu’en temps normal à cette heure de l’après-midi, notre emploi du temps nous octroyait une heure de pause Ô tant attendue. Selon toute vraisemblance nous ne disposerions plus de ce répit. Ceux qui étaient parvenus à cette même conclusion fulminaient à grand renforts d’obscénités ou établissaient des cellules de crises - et pourquoi pas une manif’ tant qu’on y est ?!? - tandis que les rares qui ne se conformaient pas à la règle laissaient s’attarder rêveusement leur regard sur les fenêtres situées en hauteur qui ne donnaient qu’un aperçu réduit du monde extérieur. Au bout d’un moment comme on pouvait s’y attendre une vague de bavardage s’éleva des quelques groupuscules que formaient les élèves et bientôt un vacarme assourdissant emplit la salle si bien que tout le monde s’évertua à hurler plus fort que son voisin afin de se faire entendre. C’est là que l’on peut se faire une idée du quotient intellectuel des élèves de la Day Class. J’aurais du me munir de mes oreillers en prévision de ce genre de désagrément, les plaquer contre ses oreilles peut s’avérer être une bonne alternative. Sinon obstruer la trachée des principales sources de brouhaha en était une aussi bonne. Faire appel à Timothy - il cède à tous mes caprices - était une solution autrement plus radicale dans la mesure où il n’hésiterait pas à faire appel à ses crocs.
Un crissement qui émanait de l’entrée me signala qu’un individu avait poussé les portes du gymnase dont les gonds avaient de toute évidence besoin d’être huilés massivement. La foule se divisa en deux rangées bien distinctes pour laisser place à un individu à l’allure imposante d’où l’espace relativement large que les élèves avaient généreusement aménagé à son intention. Tout ça pour faire le constat suivant : Si l’homme ventripotent que j’avais sous les yeux occupait le poste de d’éducateur sportif, alors il avait grandement besoin d’un abonnement d’une durée indéterminée à des séances de fitness.
Ce dernier progressa d’une démarche pesante vers le centre de la salle aussi rapidement que son embonpoint pouvait le lui permettre. Visiblement la courte distance qu’il venait de parcourir lui avait arraché ses dernières forces car il haletait à la manière d’un coureur de marathon. Il s’éclaircit la gorge, invitant la foule au silence et prit la parole :

-A la demande de notre AHEM bien-aimé directeur, je vais vous initier à des techniques d’auto-défense *désapprobation générale* PAS DE PROTESTATION !! Vous me remercierez plus tard quand vous aurez mis à terre un coupe-jarret qui en voulait à votre porte monnaie !

Une fois de plus Kaïen Cross faisait preuve d’un zèle démesuré dans la formation de ses précieux pensionnaires, à tel point que ça finissait par en devenir lassant. J’eus une pensée pour Yuki Cross qui devait subir un calvaire perpétuel de la part de son père adoptif un peu trop protecteur à mon gout.

-Un volontaire ?

Les élèves s’empressèrent aussitôt de mettre un maximum de distance entre eux et leur professeur si bien qu’il ne resta qu’un vaste gouffre… mais aucun volontaire. La perspective de me porter volontaire et de me laisser malmener par un camarade m’arracha un sourire. Quelle serait la réaction de Timothy s’il était témoin de ce spectacle sans pouvoir intervenir ? Je l’imaginais luttant contre ce que lui dictait son instinct, s’arrachant presque les cheveux sous l’emprise de la tentation.

-Quelque chose t’amuses ? Viens donc me rejoindre que tu puisses nous exposer ce qui te rends aussi guillerette.

L’injonction avait claqué, sèche. Elle provenait du professeur qui avait sans doute surpris mon expression amusée en croyant que je me payais de sa tête. Il m’invita à le rejoindre d’un mouvement de la tête qui provoqua un tremblement de son double-menton. Je m’exécutais à contre cœur en maudissant mon imagination baladeuse tandis que il me lorgnait, l’air goguenard. Soudain je me sentais aussi prise au piège qu’une mouche prisonnière de la toile d’une araignée, mes camarades avaient du ressentir mon malaise car ils m’adressèrent des encouragements compatissants sur mon passage.

-Cette jeune fille nous servira de cobaye.

Il sélectionna ensuite un garçon qui incarnerait le « méchant », ce dernier n’avait pas l’air très futé, pas à cause du sourire imbécile qu’il arborait sur toute la largeur de son visage, ni de sa démarche assurée aux limites du ridicule mais surtout parce qu’il avait enfilé son survêtement à l’envers. Ce qu’il ignorait c’est que j’avais suivi un apprentissage aux différentes pratiques de combat jusqu’à ce qu’un malheureux incident ne provoque le renvoi de mon professeur (vampire), à la place l’on m’avait assigné un garde du corps fiable. Hélas cela faisait presque cinq ans et j’ignorais si je maitrisait encore parfaitement ces techniques. Pendant ce temps le professeur donnait ses consignes au « méchant » dont le rôle se résumait à me sauter dessus, ces deux là livraient un spectacle assez curieux dans la mesure ou le professeur faisait de grands moulinets avec ses bras qui devaient servir d’exemple au « méchant ». Une fois paré, il se mit dans une position de combat farfelue qui aurait déclenché mon hilarité si je n’étais pas aussi soucieuse de garder une attitude respectueuse. Le professeur se retira en me jetant un dernier regard tandis que son sourire s’étirait en un rictus moqueur laissant entendre que je n’avais aucune chance, de son coté « le méchant » me lança un clin d’œil et lâcha une plaisanterie de mauvais gout qui déclencha une vague de fou rire chez la gente masculine.

Une vague de fureur déferla en moi, mes poings se serrèrent d’humiliation et soudain plus rien ne pouvait plus m’empêcher de riposter, j’éprouvais une envie presque irrépressible de troquer son expression assurée au profit d‘un œil au beurre noir. Oui c’était ça, à présent cette affaire avait pris une tournure personnelle. Le « méchant » après un temps d’hésitation s’élança. Sa manœuvre était tellement lamentable que je n’éprouvais même pas le besoin de faire preuve de vigilance, mon genoux alla le cueillir dans le bas-ventre, je saisis ensuite son bras gauche avant de l’envoyer promener. Son corps bascula sur le sol, inerte. Une acclamation s’éleva de la foule en même temps que des huées chez les hommes. Le professeur quant à lui n’avait pas l’air d’être satisfait de l’issue du combat écourté prématurément, son double-menton en tremblotait presque d’indignation.

-Ce n’est pas fini !!

Sans poser une seule fois les yeux sur moi, il parcourra des yeux le groupe et sembla trouver son bonheur.

-Toi ! Tu le remplaces.

Il pointa son gros doigt boudiné sur un individu que je ne pouvais pas apercevoir puis désigna mon camarade vaincu par K.O. Bon certes, je m’en était sortie à bon compte, mais c’est uniquement parce que j’avais affaire à un débutant, par contre si j'en venais à me mesurer à quelqu’un de plus expérimenté…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Parce que les filles ne sont pas les plus mal-dégourdies >.< [Teito]   Lun 15 Fév - 2:21

    [Changement de pronom de narration =) J'écrirais à la 1ère personne x])

    Aujourd'hui, il y avait trop de bruit. Même si le Pavillon était bien insonorisé, j'entendais les cris de ces humains sans éducation. Ils ne savaient donc pas que le sommeil était important, même pour les vampires? Saleté d'humains... Mikage dormait encore mais je savait bien pourquoi : ce dragon m'avait tout simplement piquer mes bouchons pour oreilles. Ca n'en a pas l'air, mais les humains coriaces, ça existaient. Ce Zack' en était la preuve même, mais un Pur Blood -surtout moi- ne pouvait pas perdre face à un minable humain de seconde zone. Je retirait furieusement la couverture que j'avais sur moi et m'habillais de mon uniforme blanc. Mon oeil dur et froid allait en tuer plus d'un. Quand on est vampire, on entend tout, trop bien, trop fort. Les cris venaient d'un gymnase...du gymnase des Day Class. Le soleil n'allait se coucher que dans quelques heures, se qui me mettait encore plus en colère. Dans cette académie, il me serait impossible de dormir tranquillement. Je sortis de ma chambre en laissant Mikage dormir. Pour ce boulot, je n'avais pas besoin de lui.

    Je sentais le sol vibrer sous mes pas, mais ce n'était pas de ma faute....a tout les coups, ces Day Class étaient en train de mettre le bazar ici. Personnes ne leur avait appris les bonnes manières? Alors je le ferais moi-même. De mauvais poil je savais pertinemment que je pourrais tous les noyer d'un seul geste. Mais cela ne m'attirerai que des ennuies, même si l'idée de savoir quelques classes mortes ne me déplaisait pas... La seule solution qui me venait à l'esprit était de tous les calmer d'un coup de vampirisation mais c'était interdit...je détestais ce règlement à la noix! Tous les plaisirs d'un vampire se trouvaient interdit et sanctionné et si la règle n'était pas respectée. En y réfléchissant bien, je n'aurais jamais dû entré dans cette académie, même si Mikage le boulait. J'aurais dû réfléchir un peu...

    J'entendais, en m'approchant du gymnase, des cris et rapidement, je me retrouvais devant deux portes, assez petites que j'ouvris avec facilité malgré le bruit qui me brisa les tympans. Tous les regards s'étaient posé sur moi. Bras croisés et regard hautain, un gros plein de soupe s'approcha de moi. Sa tenue et son haleine m'indiquait que c'était le professeur d'EPS. Une envie de lui déboiter les articulation circula dans mon corps mais je me retint, il avait ouvert sa bouche pour parler:

    -Tu es de la Night Class? Ceci est un cours pour la Day, retourne dans ton Pavillon avant que...

    Quel audace...Quel insolence! Parler ainsi à un Sang Pur...devrais-je lui couper la tête? Il avait l'air faible, beaucoup plus faible que ses élèves...je lui avait envoyé un regard noir, un regard qui l'avait coupé dans son élan. Je voyais qu'un combat -ou une sorte de combat- allait commencer. Un sourire s'épanouit sur mon visage, laissant une expression d'enfant sadique. Après tout, les vampires servaient à faire peur, non?

    -Je vois que beaucoup d'entre vous se plaigne de cette séance de sport. Je vous propose ceci...

    Je pointais du doigt la fille qui était devant un autre plein de soupe. Elle avait l'air essoufflé et d'après ses pensées, ce n'était pas son pemier combat...

    -Si cette fille arrive à me convaincre d'aller voir le Directeur pour vous rendre votre pause, voir même l'allonger, je veux bien faire un geste.

    Dans tous les cas, je serai aller voir ce Directeur gaga, mais autant m'amuser avant.

Revenir en haut Aller en bas
 
Parce que les filles ne sont pas les plus mal-dégourdies >.< [Teito]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Girls, la nouvelle série de Jude Apatow pour HBO
» Les héroine de mangas...de plus en plus cruche?
» Parce que les filles, ça aime les poupées et les chaussures
» Parce que les filles, ça aime les poupées et les chaussures
» makamb'oyo kie kie kie après les filles ce sont les garcons de kin qui se devoilent !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight Guilty :: Avant tout ! :: Cimetière des RPs-
Sauter vers: