Une académie où se réunit l'élite du Japon et du monde entier. Sauf qu'il y a des humains...et des vampires. Dans quel camp allez-vous être?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Titillation [AC Arthur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Titillation [AC Arthur]   Jeu 18 Mar - 5:29

« Il me faut ces instruments sur la table. »

Musique lancinante…

« Rien ne presse. »

Les regards se tournèrent vers la silhouette dans l’ombre.

Sourire.


« Chuuuut… »
Un doigt effleura des lèvres agitées. Une oreille se blottit alors gentiment contre les battements intenses du cœur.
Mi-clos, les yeux rouges guettaient sur les côtés.


« N’aie pas peur. Dieu entend la prière de ses chevreaux égarés.
Il les aime au plus profond de son être.
N’est-il pas merveilleux de savoir qu’il t’accorde le droit de te repentir au lieu de te délaisser pêcheur ? »


La bouche vermeille mira.
Dissipation de la lumière au profit d'une lueur glaciale.
Le violon grinça interminablement.



Au Pavillon de la Lune…
L’écoulement de l’eau fut un murmure reposant tandis qu’elle embrassait la peau en porcelaine. Le son perdit de l’intensité et quelques gouttes s’occupèrent à faire une fin de musique grandiose. Douce symphonie reprise par le bruit de petits pieds nus se posant sur un tapis et s’insérèrent dans les chaussons quelque minute après, la porte de la salle de bain se referma. Face à l’armoire, les tissus épousèrent la petite forme qui travailla l’entretien de ses cheveux soyeux.

Bruits de cognement de porte.


« Conor ?
-Bwaaaa, je t’avais bien dit qu’il aime se faire a---»


Soudain la porte d’entrée s’ouvrit et se referma net.

« Bonsoir. »
Des orbes saphir se dessillèrent, tendres.

Le Mont Fuji, le Séquoia de Californie et la Tour de Babylon, voici à nouveau réunis pour une nouvelle fois danser sur une valse afin de conduire les races distinctes à leur union, alors que l’une se nourrit de la vitalité de l’autre pour vivre à la base. Quelle utopie ambitieuse.


« Yamamoto, votre rose est de travers. » fit le commode Soejima Ujihiro. La main robuste remonta au niveau du torse pour rechercher un peu d’ordre.

Oui, utopie ambitieuse. Mais peut-être que la vision serait-elle plus acceptable si nous pensons au lien qu’entretiendraient la fleur et l’air.


« Franchement, à quoi servent ces soirées ? On ne fait que satisfaire des caprices de vanité ! s’énonça la personne ayant un lien étroit avec la justice de Tokyo.
-Yamamoto ! Ce n’est pas le moment. Faire preuve de civilité est une chose normale. Une invitation reste une invitation.
-Joshua, ne reste pas en retrait par pitié. Dis à So comme mes paroles sont justes et bonnes à entendre ! »
A l’arrière, le garçon en complet gris clair leva le visage d’enfant et observa, silencieux, pour s’énoncer enfin face au regard pressé de son compagnon :
« Ce que Narcisse voyait dans l’eau, c’était une face de contemplation et de désir. »
Puis en continuant sa marche sans se retourner, ses lèvres ajoutèrent :

« Oui, la plus belle. »

La porte d’entrée s’ouvrit et la lumière apparut sur leur visage. Appel à un tumulte. Les filles étaient déjà en rang pour accueillir les Night Class qui apparaissaient un par un. Parmi eux, les trois garçons marchèrent côte-à-côte, habillés avec prestance dans leur complet de couleur distincte, sauf le jeune styliste Ujihiro dont les habits aimaient se faire discrets, chose qui ne marcha nullement du fait de son charme.

« Héhé, les demoiselles sont toujours aussi appétissantes.
-Voyons, nous venons d’entrer. Retenez-vous de vos commentaires.
-Quoi donc ? Cela veut-il dire que dans une vingtaine de minutes, tu vas me rejoindre dans mon discours ?
-Diantre que soit votre franc-parler ! La famille Yamamoto doit être maudite et le dernier fils Tatsu n'en échappe guère à ce que je vois !
-Et si nous parlions de la tienne Ujihiro ? »

Les cris féminins n’arrêtèrent guère, acclamations destinées à l'élégance de ces Night Class, au point que personne ne pouvait entendre les quelques piques que s’envoyaient les deux vampires nobles sur le chemin, discrets. Le jeune garçon aux cheveux bleutés continua de marcher sur le côté sans un bruit. Soudain, un étrange spectacle attira son attention. Il leva son regard tout doucement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Titillation [AC Arthur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arthur Rimbaud.
» Arthur Upfield (1890 - 1964)
» montage photo le roi ARTHUR
» Memoires d'une Geisha de Arthur Golden
» Arthur Arnould écrivain de la Commune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight Guilty :: Avant tout ! :: Cimetière des RPs-
Sauter vers: