Une académie où se réunit l'élite du Japon et du monde entier. Sauf qu'il y a des humains...et des vampires. Dans quel camp allez-vous être?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]   Jeu 26 Nov - 21:37

    Le ciel est bleu, l'herbe verte et l'humeur d'Eliot noir. Qu'est-ce qu'il a encore? Et bien...rien mais c'est sa nature de rester de mauvaise humeur. Il avait croisé trop de vampires à son goût pour cette heure de la journée. Et des vampires qu'il n'aimait pas du tout, voir qu'il voulait tuer. Pas une trace de Teito ou de Sakura, ces derniers devaient être au lit -surtout Teito. Il avait bien envie de faire pleurer les filles qui le suivait depuis deux bonnes heures et c'est ce qu'il fit. Il leur cria dessus, les menaça, allant jusqu'à craquer ses poings pour leur faire peur. Mais rien ne marchait, ce ne fut que jusqu'à qu'une fille de deuxième année le prenne dans ses bras et qu'il lui tira un bon coup les cheveux pour la faire disparaitre de sa vue. Violent, même avec les filles. Plus grande que lui ou non, de toute manière, elles l' énervaient toutes. Que se soit les premières années qui ne connaissent rien à la vie ou les dernières années qui se prenaient pour les reines du monde. L'idiotie à ses limites tout de même. Et la patience d'Eliot aussi. Si elles ne comprenaient pas par la force, il allait toutes les tuées une par une, rien que pour voir leur mines déchirées par la peur et leur cris de terreur. Non mais elles s'étaient vu les thons? Rien de bien attirant en soit, même laids! Il s'en alla donc, laissant derrière lui une vingtaine de filles pleurant comme une seule femme et grommela des paroles en français. Il s'assit à l'ombre d'un arbre, regarda le bâtiment en face de lui. D'architecture plutôt noble, il voyait tout de même qu'il était ancien. Des lierres couvraient le tout, rendant un petit coin un peu plus coloré. Bref, cette école n'avait l'air de rien par rapport à Oxford ou Harvard. Il aurait finalement dû accepter ce genre de proposition et non venir s'enfuir au Japon. Mais puisqu'il n'y avait que dans cette école que le petit surdoué pouvait prouver que les vampires existaient, il n'avait pas le choix. Et il ne pouvait plus bouger d'ici ou ses "parents" le localiseraient. Il aurait dû dire qu'il partait pour la France et non pour Une université de seconde zone comme Todai. Mais puisqu'il était dans ce lycée, autant en profiter. Sauf qu'une personne assez courageuse était en train de le déranger. Et c'était encore un vampire. Fichu monstre.


Dernière édition par Eliot Nightray le Mar 23 Fév - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]   Ven 27 Nov - 0:06

    C’était un matin comme les autres. Sortant du dortoir qu’on m’avait assigné à mon arrivée ici, je me dirigeais d’abord vers l’allée principale. Les jeunes filles qui, quelques secondes plus tôt, hurlaient tel des chattes ayant leurs chaleurs au passage des Night Class, se dispersaient aux quatre coins de l’établissement. Sur leurs visages flottait une virginale lueur de bonheur. Certaines passèrent à côté de moi, d’autre même me bousculèrent de leurs épaules, mais aucunes ne posa les yeux sur moi, aucunes ne pris le temps d’au moins voir le visage de la personne qu’elles venait d’heurter. L’iris de leurs yeux était limpide, tellement pâle qu’on aurait pu les croire mortes ou même hypnotisées si elles n’avaient pas été en train de rire et parler à voix basses entre elles. Puis, au milieu de ces élans d’amour et d’ivresse languissante, je remarquais un groupe isolé de quelques jeunes filles, pleurant. Je ne m’y attardais pas. Sans doute « Aidô-senpai » n’avait-il pas eu le temps de prendre les dessins qu’elles avaient mis tant de temps à faire et qu’elles avaient confectionné avec tant d’affection. Même si les admiratrices des élèves de la nuit désertaient l’Allée, l’endroit grouillait de monde. Je décidai alors de me rendre dans les jardins. J’avais pour habitude de m’allonger au pied de ce grand arbre au milieu de l’étendue d’un vert éclatant lorsque l’envie de réfléchir et le désir d’être seul me prenaient. Je marchais, mes pieds traînant sur le sable de l’Allée, dessinant de longues traces difformes et asymétriques. Les mains croisées derrière le dos, je regardais dans le ciel les nuages volant au grès du vent. Ce dernier les déformait selon son envie, les poussant tantôt au sud, tantôt au nord, mais toujours en gardant cette harmonie dont lui seul a le secret. Je continuais à avancer, la tête dans les airs, lorsque la tête pointue d’un arbre attira mon regard. Mes yeux glissèrent le long du colosse émeraude jusqu’à son pied. C’était alors que j’aperçus une tâche difforme, juste là, à l’ombre de la plante gigantesque. Mes pupilles, encore peu habituées à l’obscurité après avoir côtoyé les cieux, je dus les plisser et attendre qu’elles s’adaptent à cette luminosité nouvelle. Alors, je me dirigeais vers l’ombre de l’arbre où gisait toujours cette silhouette claire. Mes iris enfin purent la distinguer. La première chose qu’ils captèrent fut ce regard dédaigneux et plein de haine que le jeune homme (car s’en était un) me jetait. J’ingurgitais difficilement ma salive, mais continuais à avancer. Enfin, lorsque j’arrivais aux pieds du jeune garçon et, voulant paraître poli, je lui adressais la parole.

    - Hm, Salut. Il fait bon d’être ici n’est-ce pas ? …

    Je me tus, son regard pesant de plus en plus lourd sur mes frêles épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]   Dim 29 Nov - 5:08


    Le soleil brillait et Sakura était de bonne humeur. Mais il y avait quelque chose qui la gênait depuis tout à l'heure...pourquoi Teito lui avait-il dit de venir en plein jour? Il n'aimait pas le soleil. Elle le savait très bien et en avait déjà fait l'expérience. Cela lui avait coûté une nouvelle chambre dans son manoir...Elle ne comprenait pas cela et se posait plusieurs questions depuis tout à l'heure. Et si c'était à propos de Zack'? Ces deux là étaient vraiment irrécupérable. En particulier le Pure Blood. Pourquoi est-ce qu'il ne pouvait pas devenir ami avec le hunter? Elle ne comprenait pas cela. Zack' était une personne tout ce qu'il y avait de plus gentil. Teito pourrait quand même faire un effort...et puis, même le chasseur s'était excusé à genoux. Si seulement ils pouvaient devenir amis...Cela lui ferait bien plaisir. Mais alors qu'elle était arrivé sur le lieu de rendez-vous, elle vit une scène qui la choqua légèrement. Eliot était avec un vampire. Etant elle aussi une sécheuse, elle ne se souvenait pas du nom de la personne qui était en face de l'humain. Mais ce qui la choqua, ce n'était pas le regard froid qu'il lui lançait -non ça, elle s'était habituée- mais plutôt le rictus qui s'était formé sur ses lèvres. Il avait une diée derrière la tête et le pire, c'était qu'il faisait exprès de penser à sept choses en même temps pour brouiller les pistes. Il l'avait donc sentit.

    Elle s'approcha prudemment des deux personnes, l'une un peu plus colérique que l'autre et les salua, se souvenant miraculeusement du nom de la personne qui sentait le vampire. Akiro Daichi. Le mieux serait peut-être de commander sa boîte pour mettre sa poussière dedans non? Quand Eliot avait ce genre de sourire, ecla n'envisageait rien de bon. Surtout pas pour la cible. Encore une fois, elle était chanceuse. Il ne s'était jamais prit à elle et ne s'en prendrait jamais à la pauvre semi Pure Blood qu'elle était.

    -Bonjour Akiro, Eliot.

    Un sourire de façade qui n'amadouerait qu'Akiro. Eliot avait l'air d'avoir deviné qu'elle avait réussit à voir son petit plan. Même un surdoué à ses faiblesses...D'ailleurs, en parlant de surdoué, ce dernier se leva, épousseta son pantalon d'uniforme avec le même sourire sadique et ce regard froid. Parfois, il était comme ça, d'autre il pouvait être un peu plus gentil. Mais il devait être de mauvaise humeur pour pouvoir penser qu'il pourrait jouer avec un vampire. Déjà qu'il était arrivé à moitié mort de son combat avec Coud, alors avec un véritable vampire, ça va faire encore plus mal...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]   Dim 6 Déc - 1:17


    Une légère brise glissa entre mes mèches bleutées. Le jeune homme en face de moi, toujours assis au pied de l’arbre me fixait d’un air mauvais. Je jouais avec mes doigts, trouvant cette situation de plus en plus étrange et gênante. Enfin son visage s’anima : il ne me regardait plus, mais fixait maintenant quelque chose derrière moi. Un sourire narquois naquit sur ses lèvres. Je me retournais et aperçu une jeune fille venant dans notre direction. Elle avançait dans la cour inondée de lumière. Le soleil se reflétait dans son regard, faisant miroiter ses iris d’un vert émeraude. Son visage fin était encadré de deux mèches d’un châtain très clair. Ses traits étaient crispés, méfiants, comme si elle était en train de faire un travail de mémoire intense. Je compris rapidement que c’était à elle que le jeune homme souriait. Elle avait tôt fait de nous rejoindre.

    -Bonjour Akiro, Eliot.

    Je n’eus pas le temps de m’interroger ou même de m’extasier sur le fait qu’elle connaissait mon prénom lorsque j’aperçus un changement radical dans son expression : ses traits respiraient maintenant la sérénité et un sourire franc fendait son visage. Du coin de l’œil, je devinais que le jeune garçon se redressait à côté de moi. Je me retournais de nouveau face à lui, sentant toujours la présence de l’adolescente à mes côtés. Après avoir épousseté son uniforme de Day Class, il leva de nous les yeux vers moi : durant une seconde, je fus glacé par la froideur du regard qu’il me lança, d’autant plus que je ne connaissais pas cette personne dont j’avais déjà l’impression qu’elle me haïssait. Mes esprits retrouvés, je plissais les yeux, comme si ce simple geste allait me permettre de pénétrer dans son esprit. Bien sûr, je ne remarquais rien de plus que ce que j’avais déjà vu. Je me rendis alors compte d’une chose : il était minuscule. Même si, assis, il avait pu paraître plus «important», maintenant qu’il se tenait droit sur ses jambes, il n’était qu’un nabot parmi tant d’autre. Une bouffée de confiance monta en moi, et je souris, remontant mes épaules et sortant mon buste. Sûr de moi, je me retournais alors vers la jeune fille et lui répondis enfin.

    - Bonjour. Tu es ?

    Attendant qu'elle me réponde, un film se déroulait dans mon esprit. J'étais là, vaillant, un pied sur le dos du nabot qui, sur le sol, gisait à plat ventre. Je souris bêtement. Jamais je ne mettais senti aussi important et puissant (et c'est peu dire). Même si je sentais toujours, dans mon dos, le jeune garçon me poignarder de ses pupilles, je restais calme, serein. Je continuais néanmoins à me questionner sur la nature des sentiments qu'ils paraissaient entretenir à mon égard... Je fouillais inlassablement dans ma mémoire, mais jamais je n'avais rencontré ce jeune homme. Alors pourquoi me lançait-il ces regards empreints d'aversion ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]   Lun 7 Déc - 18:41


    Le soleil, encore le soleil...non mais il ne voulait pas se coucher celui-là? Teito en avait marre d'avoir mal aux yeux à chaque fois qu'il levait la tête pour voir s'il n'y avait pas encore la présence de la lune quelque part. Rien n'y faisait, il ne comprendrait jamais pourquoi les humains aimaient tant cette boule de feu en chaleur, pareil qu'à un four. Mikage était en train de suffoquer, il fallait s'y faire: la pause était obligatoire. L'endroit le plus sûr pour ne pas entendre les filles crier, c'était les jardins. Magnifiques fleurs que le Pure Blood voulait écraser, magnifiques fleurs que le dragon voulait brûler. Les fleurs n'étaient rien d'autre que l'image du soleil. Elles se nourrissaient de la lumière vive de l'astre jaune et n'aimait pas la fraicheur de la nuit. Il était de bien mauvaise humeur aujourd'hui...pourquoi? Pas compliqué à expliquer: il était toujours de mauvaise humeur. Un peu plus aujourd'hui parce que les Day Class ne l'avaient pas laisser dormir tranquillement mais sinon, il était toujours comme ça.

    Flash Back

    Quatorze heures, Pavillon de la Lune.

    Teito était tranquillement en train de dormir dans son lit, Mikage rouler sur lui-même à côté du Sang Pur. Il n'avait que sur lui son bas de pyjama, torse nu et dans les ténèbres de ses cauchemars. Comme toutes les autres nuits, Teito ne rêvait pas, il cauchemardais. Il faisait toujours le même rêve. Il voyait son meilleur ami, encore sous sa forme "d'humain" se faire attaquer par le Level E. Mais il ne se réveillait jamais, il laissait le cauchemar l'engloutir comme son meilleur ami sous cette horde de monstres. Est-ce que c'était à cause de son pouvoir qu'il faisait ce genre de rêves? Peut-être, il ne le savait pas lui-même.

    Mais soudain, des cris désagréable à l'extrême le réveilla en sursaut, faisant tomber et les draps, et Mikage qui se rattrapa au vol. Encore tout flagada à cause de son rêve, il se mit debout avec difficulté, baillant un grand coup, laissant voir ses canines aiguisées et blanche. Passant une main dans sa chevelure hirsute, il ouvrit d'un millimètre les rideaux qui lui permettait de passer normalement une journée sans lumière. Ce qu'il vit lui donna des envies de meurtres: un océan de filles se présentait sous le Paillon, laissant les cours de côté. Et c'était eux l'élite de l'être humain?

    Et comme toujours, il essaya de s'endormir de nouveau, mais n'y arriva pas à causes des cris et que de toute manière, il ne pouvait plus. Classique...Alors, en enfilant son uniforme blanc avant de prendre une douche, il se mit en chemin d'un coin calme pour pouvoir rejeter sa colère contre un objet. Ou mieux. Une personne. Eliot ne voudrait surement pas "perdre son temps" comme il disait toujours et Sakura...non. Elle n'était pas de taille si ce n'était pas la Pure Blood. Il ne restait qu'une chose à faire, trouver quelque chose pour se défouler.

    Fin du Flash Back

    Et là, dans les jardins, qui il voyait le petit Sang Pur? Eliot et Sakura! En plus d'une personne qu'il ne se souvenait plus du nom...Il s'approcha gracieusement vers eux, bailla en se couvrant la bouche, voyant qu'Eliot avait un plan assez sympa en tête. Il pouvait duper Sakura, mais pas lui. Après tout, c'était lui le Pure Blood. Le même sourire que son ami naquit sur ses lèvres et il lança en même temps que Mikage:

    -Salut vous trois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]   Lun 22 Fév - 17:53

(Bon, Sakura n'a jamais existé, elle n'a jamais existé...)

    L'air, ici, était de moins en moins respirable. Une chaleur accablante m'enveloppait tout entier. L'écume coulait le long de ma colone vertébrale et mes poumons semblait se consumer à chacune des bouffées d'air que j'inspirai. Je n'avais qu'une envie, m'enfermer. M'enfermer dans la chambre qui était la mienne, où l'air était frais et où mon seule compagnon moi-même. Pourtant je restais là. Comme si mes jambes, maintenant de plomb, m'empêchaient de bouger pour une raison qui leur semblait juste. Je jetai un rapide coup d'oeil en direction du jeune homme blond, toujours assis au pied du titan verdâtre. Mais ses yeux croisèrent mon regard et je sursautai, surpris par l'étrange lueur qui illuminait son visage : de ses traits, tirés à l'extrême, exhalait une aura malveillante et le rictus qui déformait sa figure confirmait ma première impression. Je baissai rapidement la tête, gêné. Malaise. Lui ne disait rien, mais cela ne semblait pas le déranger. Au contraire, il semblait plongé dans ses pensées. Et aucune d'entre elles ne m'avait l'air de bonne augure pour ma personne. Ou peut-être que je me trompais ; je l'espérais du moins. Quand soudain, arriva vers nous un autre jeune homme à l'allure élancée. Il marchait noblement, chacun de ses gestes respirant la grandeur des familles aristocrates. Il portait un uniforme de la Night Class. Ses yeux, plissés, semblaient ne pas supporter la lumière éclatante du jour. Deux courtes mèches brunes encadraient son visage, contrastant de manière saisissante avec l'opale de sa peau. Il se trouva rapidement à mes côtés, baillant gracieusement. Je cru le voir rendre son sourire au jeune garçon toujours assis sur le sol.

    -Salut vous trois.

    Je tiquais. Sa voix... C'était comme si elle s'était dédoublée, comme s'il n'avait pas été seul. Cela avait une certaine consonance macabre : j'imaginais déjà un revenant posé sur son épaule ou bien sa propre âme, quittant son corps pour lui créer un clone compact. Croyant dur comme fer à ma première hypothèse, je me penchais vers lui, tentant de voir ce qu'il y avait sur l'épaule qui m'était opposée. Un hurlement de stupeur resta bloqué dans ma gorge. Là, sur son épaule. Une bête étrange. Un dragon ? Ou bien un esprit malin ? Seulement un chat ? Non, il n'a pas de moustache. Un rat alors ? Non, beaucoup trop gros pour en être un...
    Après quelques instants, je me rendis compte que l'animal, si s'en était un, ne prêtait vraiment pas à la consternation qui avait remué mes tripes lorsque j'avais aperçu la boule de poil. Lentement, une main tremblante s'éleva pour que mon doigt désigne la bête violette.

    - Euhm... Qu'est-ce que c'est, sur ton épaule ? Tu... tu te rend compte, n'est-ce pas, qu'il y a une bête étrange posé au niveau de ton articulation hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]   Mar 23 Fév - 15:27

    Déjà, il avait des envies de meurtre. Ensuite, il avait la cible parfaite pour cela, juste en face de lui. Après, tant pis pour la convocation chez le Directeur, se ne serait pas la première fois de toute manière. Pour le moment, Teito venait de faire son apparition, alors que l'autre vampire avait l'air d'être secouer par quelque chose. Soit c'était à cause de lui, soit c'était parce qu'il venait de voir un fantôme. Ce ne serait plus drôle si ledit Akiro venait à s'évanouir devant le plus jeune élève de l'académie et le Sang Pur du Pavillon lunaire. Il regarda alors Teito, ce dernier qui n'avait pas la tête des bons jours aussi... Quelques chose disait à Eliot que ce jour ne serait pas celui du vampire. Une phrase sortit de la bouche de ce dernier. Une phrase qu'il n'aurait peut-être pas dû sortir de sa bouche.

    - Euhm... Qu'est-ce que c'est, sur ton épaule ? Tu... tu te rend compte, n'est-ce pas, qu'il y a une bête étrange posé au niveau de ton articulation hein ?

    Elly rigola dans sa barbe, alors que "la bête étrange" avait l'air d'avoir tilter ce que voulait dire Akiro. Un fin sourire se dessina sur le visage du Pure Blood alors que son animal s'envola pour se poser sur le haut de la tête du vampire plus que perdu. Non, cette chose n'était pas une bête étrange, et non, ce qu'il venait de dire n'avait pas plut à la bête. Devrait-il se réjouir de s'amuser un peu -enfin- ou devrait-il calmer Mikage pour qu'Eliot s'en charge lui-même? Car avouons-le, si c'était Teito qui s'en chargeait, Akiro serait mort dans la seconde qui suivrait.

    -L'étrange bête te salut, ignare de la dernière pluie. J'ai un nom et c'est Mikage, merci de ne pas faire la sourde oreille.

    L'unique humain sourit encore une fois, prit le dragonnet et le posa à terre. Cela ne risquera plus une sorte d'incendie capillaire pour Akiro.Il fallait le dire, quand Eliot et Teito sont de mauvaise humeur, la première personne qui croisent leur chemin pouvait dire adieu à la vie. Est-ce que le vampire allait subir l'humeur noir des deux personnes? Où est-ce qu'il s'en sortirait avec toutes ses dents?

    -J'ignorais qu'il existait encore des personnes qui pouvaient me manquer de respect...

    Ah oui! Puisqu'Akiro n'était pas lui-même un Sang Pur, le langage qu'il venait d'utiliser envers Teito et Mikage n'était pas très approprié. Le jeu allait-il commencer maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]   Mer 24 Fév - 0:03

(Mais, Akiro aime pas s'battre. ;_; Il se bat même jamais ! Bouche cousue Je peux utiliser un joker ? On est à deux contre un là !)

    Alors que je regardais l'animal d'un oeil apeuré, ce dernier vint se poser sur le haut de mon crâne.

    - L'étrange bête te salut, ignare de la dernière pluie. J'ai un nom et c'est Mikage, merci de ne pas faire la sourde oreille.

    Je ne pouvais voir le Mikage, seules ses ailes tombaient de part et d'autre de mon champ de vision, mais dès qu'il prononça ces mots (je n'eus même pas le temps de m'extasier sur le fait qu'il soit doté de la parole), je sentis tout d'un coup que ma présence ici n'était pas désirée. Malgré que les deux personnages m'entourant mesuraient deux fois moins que ma propre personne et qu'ils n'avaient pour seul soutient un animal haut comme trois pommes, mon coeur se mit à battre plus fort dans ma poitrine. Le jeune homme blond, regardait d'un sourire malsain la scène se dérouler sous ses yeux. Lorsque qu'il acquiesça un mouvement dans ma direction, je ne pus m'empêcher de serrer les points. Mes ongles abîmèrent la paume de ma main. Mais il se contenta de récupérer l'animal, qui était toujours perchée sur ma tête.

    - J'ignorais qu'il existait encore des personnes qui pouvaient me manquer de respect...

    Je souris. La situation ne prêtait vraiment pas à ça, mais je souris. Sans même savoir pourquoi, je souris. Le ton qu'il employa pour souligner l'affront que je lui avais fait confirma l'impression qu'il m'avait donné : il était d'une famille riche, aristocrate même. J'examinai ses traits. Je n'avais vu qu'une seule fois, auparavant, un visage d'une beauté si pure mêlée à une expression si grave. Je fouillais inconsciemment dans ma mémoire, cherchais ce qui me faisait croire que cette figure m'était famillière.
    Ahah, c'est mignon que tu te souviennes de moi... Je m'ennuyais profondément. Ton esprit est si lassant, narcotique...
    Je sursautai. C'était lui. La dernière fois qu'il m'avait rendu visite c'était il y a... Onze années ? Je secouais ma boite crânienne, comme pour essayer de me débarraser de ces murmures parasites.
    Oh... Tu sais très bien que ce n'est pas comme ça que tu arrivera à me faire quitter ton âme. J'y suis encré.
    Il ne fallait pas que je perde le contrôle, c'est ce qu'il attendait. La dernière fois qu'il y est parvenu...
    Non non, tu fais erreur Akiro. Si je suis là aujourd'hui, ce n'est que pour ton bien. Et puis, je n'ai toujours été là que pour que tu puisses t'étendre paisiblement dans le calme, la douceur, la quiétu...
    Pourquoi être intervenu maintenant ?
    Eh bien, il se trouve que tu es en présence d'un sang pur Akiro... Tu sais à quel point les sang pur me font de l'effet...

    Mon regard se posa aléatoirement sur le jeune homme avec l'animal sur l'épaule puis sur celui qui était retourné s'asseoir contre l'arbre. Après avoir répété plusieurs fois cet examen, j'en viens à la conclusion que le sang pur n'était pas parmi les deux personnes en face de moi. Le seul sang pur que je n'avais jamais rencontré était beaucoup...
    Oui, oui, j'étais beaucoup plus grand, plus fort, plus beau... Celui que tu as en face de toi est encore bien jeune. Ne te fie pas aux apparences Akiro... Cela ne t'a pour l'instant jamais réussi...
    Serait-ce le jeune arist...
    Oui.
    Et, si tu es ici, dans quel but est-ce ?
    ...
    Plus rien.

    Je me retournais de nouveau vers l'arrivant. Ce monologue intérieur ne m'avait semblé durer qu'une seconde. Je saluai au plus bas bas, la main droite mise sur l'épaule opposée. Et dis le plus dévotement du monde :

    - Je vous salue, monseigneur. Pardonnez l'impudence que vous a faite un malheureux de mon rang.

    Mon visage caché par les mèches bleues tombant de part et d'autre de ma tête, je souris.


(oui, il souffre d'une sorte de double personnalité. :3)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée qui commence à peine...[PV Akiro] [RP avec mes 2 comptes]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7 et 8 Juin Journées portes ouvertes OLYMPUS à Nantes, Cadeau avec l'OM-D
» Sac à dos et attractions
» Journée magique à Disneyland Paris le 14 juillet
» Journée exceptionnelle en région Chartraine
» Journée Mondiale de la poste 09/10/10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight Guilty :: Avant tout ! :: Cimetière des RPs-
Sauter vers: