Une académie où se réunit l'élite du Japon et du monde entier. Sauf qu'il y a des humains...et des vampires. Dans quel camp allez-vous être?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Génocide Botanique en clairière [PV libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Ven 10 Juil - 15:19

// La visite chez le directeur avait été utile dans le sens où Tôshiro savait maintenant où dormir, mais inutile car il n'avait rien apprit qu'il ne savait déjà... sauf sur un point : le directeur de l'académie était un parfait loufoque. Quelqu'un de très sympathique doublé d'un bouffon en puissance, affable et généreux, Tôshiro trouvait qu'il en faisait trop, mais sa compagnie n'était pas désagréable. Il insista pour guider le jeune aristocrate à sa chambre et le laissa s'installer, non sans lui rappeler que les cours commençaient trois jours plus tard. Tôshiro, qui aimait l'ordre mais détestait le rangement, s'installa le plus rapidement possible, sans pour autant bâcler le travail. Une fois installé, son regard s'attarda sur son Ikaritora. Il sentit l'âme du sabre appeler son âme de tigre... s'empara de l'arme et sorti de sa chambre en le glissant dans sa ceinture, sans prendre le temps de se changer. Il marchait vite, sa cape flottant derrière lui, il traversa les couloirs du pavillon de soleil en saluant ses futurs camarades d'un furtif "bonjour" ou d'un bref signe de tête appuyé par un sourire. Il se perdit deux fois mais fini par sortir du bâtiment.

// Se dirigeant vers la forêt, il salua encore quelques uns des élèves qui déambulaient dehors à cette heure, certains dans l'uniforme de la Night class, et s'arrêta brièvement pour respirer l'envoûtant parfum dégagé par un somptueux parterre de fleurs. Il reprit sa route vers la clairière qu'il avait repérée en entrant un peu lus tôt. Cette clairière était entourée par d'énormes cerisiers en fleurs et en son milieu trônait un arbre que Tôshiro décida de baptiser "Le roi de la forêt", un chêne énorme, aux ramures gigantesques. Le jeune aristocrate jugea que l'arbre devait avoir au bas mot plus de 250 ans. Il s'approcha du vénérable végétal et, apercevant un moignon de branche coupée, il y accrocha son turban.

// Se retournant ver la clairière, il constata que le vent poussait les pétales de cerisiers un peu partout dans l'espace dégagé. Un parfait terrain d'entraînement. Tôshiro actionna le système de libération de la lame et, avisant un pétale isolé, la sorti d'un geste vif tranchant le pétale horizontalement, avant de le trancher de nouveau de bas en haut. Le pétale apparemment toujours intact se divisa en quatre en retombant, tirant un sourire de satisfaction au jeune aristocrate. Il posa le fourreau en chêne contre "le roi de la forêt" et se dirigea vers une extrémité de la clairière. Là, il se mit en garde, la main gauche en avant ainsi que le pied droit, le poids du corps pesant sur ce dernier, la lame d'Ikaritora tournée vers l'arrière, ferma les yeux, afin d'augmenter la perception des autres sens en éveils. Un pétale de cerisier lui effleura la joue droite, une glissade rapide sur la gauche et un coup de droite à gauche trancha en deux le malheureux pétale. Tôshiro commença alors un véritable balais, dès qu'un pétale l'effleurait, il glissait sur le côté, sautait, se retournait, sa cape flottant dans son sillage, sa lame dessinant de fins éclairs lors des coups portés, virevoltant dans l'air, tranchant les pétales qui avaient la malchance de croiser son chemin. Quand il ne senti plus la lumière sur ses paupières fermées il ouvrit les yeux et constata qu'il était sous l'immense chêne.

// Il se remis en garde et recommença son manège, cette fois les yeux ouverts. Il sélectionnait ses cibles et utilisait à son avantage l'environnement, se servant des arbres pour sauter plus haut et atteindre ses objectifs portés en hauteur par le vent, sa cape toujours dans son sillage donnait l'impression qu'il volait.
// Alors qu'il se réceptionnait, il perçu un petit bruit provenant du couvert des arbres... se redressant, il regarda dans la direction d'où provenait le petit bruit.

Montres-toi, ce sera plus pratique pour regarder, il y a moins de branches ici ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Ven 10 Juil - 16:39

Je m'étais échapper des filles de la Day Class qui voulaient ma peau. Pourquoi? Sous prétexte que je sorte avec un élève de la Night Class. Et alors, qu'est ce que ça peut leur faire? Elles ont vraiment le dons de m'énerver. Je m'étais enfuis près de la forêt. Là au moins, personne ne pourrais me déranger. Puis j'entendis des bruits. Je décida donc de me rapprocher. J'étais curieuse de savoir ce que c'était. J'arriva enfin à l'endroit d'où provenais tous ses bruis. J'en fut un peu surprise. Quelle rapidité! C'était incroyable et magique. Cela faisait un moment que je l'observe d'assez loin. D'ailleurs un peu trop loin car je me suis fais repérer. Je sortis de ma petite cachette un peu gêner malgré tout. Je ne voulais pas le déranger. Néamoins, il n'avait pas l'air méchant. Je trouvais que s'était un drôle d'endroit pour s'entraîner mais au moins à l'abris des regards. Je me rapprocha donc comme il me l'avait demander. Je m'assis au pied d'un arbre toujours en l'observant.

"Désoler je ne voulais pas t'interrompre. Si je te dérange fais le moi savoir."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Lun 13 Juil - 22:11

// Les branches craquèrent à peine lorsque "l'élément perturbateur" bougea de sa cachette. Sa fine silhouette se dessina bientôt parmis les arbres et une jolie jeune fille appraru. Le jeune aristocrate en fut aussi surpris que ravis, il n'avais pas l'habitude de ce genre de spectateurs, voire d'espions, quand il s'entraînait. Il ne s'étonna pas de la couleur de ses cheveux, mais plutôt de l'étrange bijoux qu'elle portait. La jeune fille, visiblement intimidée, s'assit contre un des arbres de la clairière et marmonna une excuse.

Ce n'est rien, ne t'en fais pas... pour tout dire j'ai l'habitude qu'on m'espionne où qu'on m'observe quand je m'entraîne, mais j'avoue que c'est la première fois que je suis espionné par une jeune fille...

// Posant la lame du Katana sur son épaule, il détailla "l'espionne". Menue et élégante, elle portait l'uniforme de l'académie, ce qui fit penser à Tôshiro qu'il n'avait pas encore mis le sien, ses manières étaient élégantes, sans êtres raffinées, ce qui fit pousser au jeune Aristocrate un soupir de soulagement, il ne s'agissait en rien d'une de ces petite pimbèches prétencieuses qui formaient l'ordinaire des fêtes mondaines.Son visage était bien dessiné, un peut trop enfantin au goût de l'aristocrate, en regardant ses yeux, il décela un sentiment assez étrange, un mélange de bonheur et de colère refoulée. Peut être venait-elle ici dans le même but que lui, se défouler ?

Excuse moi mais, serais-tu venue ici dans un but précis que j'aurais perturbé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Mar 14 Juil - 21:09

Le jeune homme paraissait un peu surprit de me voir... Mais comme il l'avait dit, il n'avit pas l'habitude de ce genre de spectateur. Je lui souriais gentiment. C'est fou, au début je suis timide et après, ça passe. Il avait l'air assez gentil. Au moin je ne suis pas tomber sur quelqu'un de désagréable. Puis, il posa sa lame et me regarda longuement. Je fus un peu intimider puis il me demanda si je n'était pas venue ici dans un but précis. Ma première pensée fut les filles de la Day Class. Rien que d'y penser, je n'arrêtais pas de soupirer. Ces filles sont vraiment incorrigible... Je me secoua intérieurement et me débarrassa de mes idées noir.

"Eh bien... Je suis venue ici pour être un peu das le calme... Les filles de ma classe sont très buyante on va dire..."

Je soupirais une nouvelle fois puis le regarda.

"Sinon, moi je m'appelle Erika Sakuragi et toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Jeu 16 Juil - 0:38

[Vous m'excuserez, mais dans ce cyber-cafe, y a pas de clavier francais, donc pas d'accents >.<]

Quand Athena etait repartie pour son endroit favori, vers le centre de la foret, elle ne s'etait pas attendue a trouver quelqu'un dans son refuge. Perche en haut d'une des plus hautes branches d'un arbre proche, elle avait examine avec mefiance l'intru, puis, reconnaissant le nouveau de ce matin qui otait son turban, elle avait decide d'attendre, curieuse...
Et n'avait pas ete decue.
Sa lame tracait des arabesques aussi rapides qu'efficaces, la pluie fine de petales de cerisier etait contree avec une efficacite que bien peu pouvaient demontrer. Elle percevait d'ici le doux chuintement du sabre qui fendait l'air avec la vivacite d'un serpent.
Les yeux ouverts, sa prouesse aurait ete remarquable...
Les paupieres clauses, elle etait digne d'un guerrier de tres haut niveau.
Bien qu'elle sache pertinemment que meme si bien peu d'humain pouvaient etre capable d'actes aussi precis, les vampires etaient a peu pres tous capables de faire de meme, Athena ne pouvait s'empecher d'apprecier en connaisseuse les elegants traces du katana dans le nuage rose et blanc. Elle suivait des yeux les mouvements rapides et precis mis en valeur par les mouvement de capes - mouais, pas trop son truc ca par contre, les capes. Ca s'enmele partout et gene les mouvements - quand un craquement de brindille aussi imperceptible que proche se fit entendre, mettant fin au ballet de la lame.
Tournant les yeux avec une rapidite totalement inhumaine, Athena ecarquilla les yeux en pressentant la presence d'Erika. Meme si elle appreciait la jeune fille, il y avait un je-ne-sais-quoi qui la rendait nerveuse quand elle etait dans les parages...
A l'instar des Vampires.
Ramassee sur sa branche comme un felin a l'affut, Athena l'observa qui sortait timidement du sous-bois...

- Montres-toi, ce sera plus pratique pour regarder, il y a moins de branches ici ...
- "Désoler je ne voulais pas t'interrompre. Si je te dérange fais le moi savoir."


Avec un sourire amuse, elle s'assit plus confortablement sur le bois dur, deplacant quelque peu sa dague dont le manche lui rentrait dans les cotes, et observa la rencontre entre les deux etranges personnages...
Sans se montrer.

Ce n'est rien, ne t'en fais pas... pour tout dire j'ai l'habitude qu'on m'espionne où qu'on m'observe quand je m'entraîne, mais j'avoue que c'est la première fois que je suis espionné par une jeune fille...

Ah oui? Ben il allait devoir s'habituer. Les rares qui ne prenaient pas peur devant une personne armee et manifestement capable de se battre etaient principalement des filles - si on peut appeler "fille" les quelques tueuses de Vampires, les vampires elles memes et les humaines (ou pas?) etrange dans le genre d'Erika. Il y avait uniquement Shin, Ren et Zero qui appreciaient egalement ce talent, les autres s'en mefiant plus qu'autre chose, surtout les garcons de la Night Class qui avaient deja eut certains demeles... sanglants avec des jeunes filles d'apparence si frele.
En y repensant, Athena s'apercut avec amusement que les plus redoutes parmis les vampires, a savoir Asae et elle, etaient egalement parmis les filles les plus freles et d'apparence la moins dangereuse du lycee.
Paradoxe etrange qui ne pouvait qu'accrocher son sourire habituel a son visage.

- Excuse moi mais, serais-tu venue ici dans un but précis que j'aurais perturbé ?
- "Eh bien... Je suis venue ici pour être un peu das le calme... Les filles de ma classe sont très buyante on va dire..."


Eh ben ca elle pouvait le dire oui! Athena avait une ouie tres superieure a la moyenne, avantage plutot pratique pour une combattante, qui se revelait etre un HORRIBLE handicape quand on etait entoure de jeunes filles pleines d'hormones qui piaillait apres une bande de suceurs de sang! Le niveau sonore avait parfois ete si stressant pour elle que...
Enfin, elle avait acquis une serieuse reputation d'agoraphobe, ce qui n'etait pas entierement faux.
Mais la voix d'Erika la sortit brusquement de ses pensees

"Sinon, moi je m'appelle Erika Sakuragi et toi?"

Presentation sommaire qui affichait l'evident pour cacher l'essentiel. Le sourire d'Athena s'elargit encore alors que d'un mouvement souple, elle se remettait d'aplomb sur la branche qui lui servait de support.
Mauvaise idee.
Avec un leger chuintement que n'importe quel guerrier pouvait reconnaitre, la dague attache a son flanc que son mouvement precedent avait decroche glissa hors de son fourreau...
Pour se perdre parmi les branches basse du pin ou elle s'etait perchee.
Avec une imprecation agacee, la guerriere lacha la branche salvatrice et plongea avec vivacite dans le lacis vegetal que formait les branches pret du sol. Elle attrapa sa dague de justesse, crocheta une branche juste assez epaisse pour soutenir son poids avant de jeter un coup d'oeil en direction des deux interlocuteurs.
Pour une arrivee discrete, elle repasserait. Mais sa dague valait bien une petite demonstration. Elle savait pertinemment que les brindilles et autres branches formant le sol ne lui auraient pas rendu son arme si elle s'y etait perdue.
Avec un soupir agace, elle retira une feuille de sa natte d'argent et ecarta une branche pour s'approcher des deux autres, les saluant comme si de rien etait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Ven 17 Juil - 14:43

//Elle était venue ici pour avoir un peu de calme? Il est vrai que les entraînements de Tôshiro ne faisait pas beaucoup de bruits, mais seul les initiés pouvaient apprécier pleinement un entraînement... perdu dans ses pensées il en avait oublié les principes élémentaires de la politesse.

"Sinon, moi je m'appelle Erika Sakuragi et toi?"
Moi c'est Tôshiro Yatori... enchanté.


// Juste après la présentation, l'oreille aguerrie du jeune Tôshiro reconnu le bruit caractéristique d'une arme qui sort de son fourreau, provenant du "Roi de la Forêt". Se retournant brusquement, il se mis une fois de plus en garde. Il le fit suffisamment tôt pour voir quelqu'un tomber d'une branche à la suite d'une dague. La personne se saisi de la dague et se rattrapa à une branche, avant de la lâcher et d'atterrir par terre avec souplesse. Se redressant elle se dirigea vers Tôshiro et Erika en rangeant sa dague dans son fourreau. Le jeune aristocrate, l'oeil rivé sur la lame, reconnu la marque de leur forgeron familial, Maître Gassan. Levant les yeux, il reconnu la personne : Athéna. Il se détendit quelques peu et se redressa. Elle les salua comme si de rien n'était, comme si sauter du haut d'un arbre était une simple formalité, ce qui l'était pour Tôshiro, en sautant de branches en branches, mais pas pour tout le monde...

Salut Athéna ... je pensais qu'il n'y avait qu'une espionne, pas deux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Ven 17 Juil - 15:17

Il se présenta à moi à son tour. Je lui souriais gentiment. Tout d'un coup, il se retourna brusquement. Je me retourna aussi pour voir ce qui s'y passait. Je e reconnus pas tout de suite qui c'était mis je fus surprise que ce soit Athéna. Je ne l'avais pas parler depuis... Je rêvaissouvent d'elle ce qui me perturbais beaucoup et je peux dire que ce ne sont pas des rêves agréables. Je ne la regarda pas directement et restais à fixer sol. Puis je la salua à mon tour.

"Salut..."

Puis je me retourna pour ne pas qu'elle voit que je suis assez mal à l'aise. Ce n'est pas que je ne suis pas contente de la voir mais... Elle me fais un peu peur par moment...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Ven 17 Juil - 15:57

Salut Athéna ... je pensais qu'il n'y avait qu'une espionne, pas deux...

Un sourire amusé se peignit sur les levres de la combattante en entendant sa phrase. Evidemment, il ne devait pas y etre habitué. La plupart des filles prennaient peur devant les guerriers.
Mais Erika et elle n'étaient pas des filles normales, ca, tout le monde l'aura compris.
Elle salua donc sympathiquement Erika sans tenir compte de la nervosite que lui inspirait sa presence et se recentra sur le nouvel escrimeur, repliquant du même ton

Oui, et moi je pensait qu'il n'y avait aucun intru sur mon terrain d'entrainement habituel. A toi de voir, est-ce moi l'espionne ou vous les intrus?

Son sourire amusé s'elargissant de nouveau, elle désigna la clairiere dont le sol moussu etait recouvert de petales de cerisier en tranches fines avant de se retourner vers Tochiro, sa maniere a elle de feliciter les gens, et reprit la parole d'un ton qui etait toujours profondement amusé.

Ne t'attend pas a voir des mecs apprécier réellement les escrimeurs. Ceux de la Night Class en ont tres peur depuis un petit moment et ceux de la Day Class s'en méfient. En fait, a part quelques rares exceptions, il y a surtout des filles qui combattent par la...

Sans attendre les reactions d'incrédulites auquelles elle etait habituée - oui, dans le monde des arme, le sexisme etait tres souvent présent. Il n'y n'avait qu'a voir le nombre de gens qui la regardaient bizarrement quand elle jouait avec ses lames pour comprendre - elle se pencha pour saisir un fragment de petale, s'apercevant avec amusement que la couleur blanche-rosée du petale etait exactement la même que celle de sa paume.
Elle se releva enfin et désigna la lame du katana, un étrange sourire peu rassurant sur les levres alors qu'elle continuait.

... Mais tu es la premiere personne que je rencontre dans cette academie capable de faire au moins aussi bien que moi avec un sabre, Asae est plus portée sur les poignards a ce que j'ai compris. Et puisque j'étais, apparemment comme toi, venue ici pour m'entrainer, serais-tu d'accord pour un duel?

Dégainant de son fourreau son long sabre si étrange, elle le pointa vers le sol, attendant la reponse et examinant son peut-etre futur adversaire.
Il était... Grand. Beaucoup plus qu'elle, c'était un avantage qu'elle ne devrait pas lui laisser. Il devait egalement avoir la force pour lui - hors de question de révéler qu'elle avait les memes capacités que les Vampires - et devait être au moins aussi rapide que Lyo. Mais coté rapidité, personne ne pouvait la vaincre, et ca tombait plutot bien, car la quasi-totalité de son style etait basée dessus.
Et sur son agilite et sa souplesse, mais la aussi, il devait être assez agile pour parer les attaques. Mais...
Savoir parfaitement ses mouvements, être aussi agile, rapide ou souple qu'elle ne servirait a rien s'il n'avait pas une imagination débordante. Elle s'était a plusieurs reprises débarassée de ses ennemis grace a l'improbabilité de ses mouvements. La pluparts des gens sains d'esprit ne parvenaient pas a comprendre ses attaques suicidaires, et donc se faisaient immanquablement vaincre.
Mais la, elle avait un adversaire pratiquement du meme style qu'elle, ce qui était une nouveauté.
S'il acceptait, ca promettait d'etre interressant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Mar 21 Juil - 15:21

//Elle sembla amusée par la remarque du jeune aristocrate, assez étonné de ne voir que des filles l'espionnant. Le sourire au lèvres elle répliqua sur le ton de la plaisanterie

Oui, et moi je pensait qu'il n'y avait aucun intrus sur mon terrain d'entrainement habituel. A toi de voir, est-ce moi l'espionne ou vous les intrus?

//Effectivement, vu comme ça... un sourire en coin accueilli cet argument d'autorité pendant qu'elle montrait les résultats de son entrainement et la clairière jonchée de tranches de pétales de cerisier. Puis elle repris.

Ne t'attend pas a voir des mecs apprécier réellement les escrimeurs. Ceux de la Night Class en ont très peur depuis un petit moment et ceux de la Day Class s'en méfient. En fait, a part quelques rares exceptions, il y a surtout des filles qui combattent par la...


//Des filles qui combattent ? Tôshiro, déjà passablement surpris par le fait d'avoir vu des combattantes, l'était encore plus d'apprendre qu'elle s'entraînaient comme lui et que les gars de l'académie n'étaient pas portés sur le combat à l'épée... Bien qu'il ne soit pas sexiste, l'idée de voir des filles risquer leurs vies une lame à la main lui faisait horreur. Athéna se pencha pour prendre un quart de pétale dans sa main, le pétale s'envola sous l'effet d'un léger coup de vent, le jeune aristocrate le regarda s'envoler la lame sur l'épaule, lame qu'Athéna désigna peu de temps après, un sourire aux lèvres. Pas rassurant le sourire... mais assez excitant aussi, un sourire qui réclamait le combat.

... Mais tu es la première personne que je rencontre dans cette académie capable de faire au moins aussi bien que moi avec un sabre, Asae est plus portée sur les poignards a ce que j'ai compris. Et puisque j'étais, apparemment comme toi, venue ici pour m'entrainer, serais-tu d'accord pour un duel?

//Elle dégaina son long sabre si étrange qu'elle pointa vers le sol, la lame était si singulière aux yeux de Tôshiro, au moins autant que l'était Ikaritora pour quelqu'un qui ne connaissait pas l'étrange mécanisme du sabre. La proposition n'en était pas moins alléchante pour tout escrimeur digne de ce nom...

Je ne peux refuser une offre aussi alléchante... Erika, je penses que tu devrait t'éloigner un peu, si tu veux regarder sans danger...


Un sourire naquit au coin de ses lèvres, il salua de sa lame et se mis en garde. Il attendit que sa vis à vis en fasse de même et il attaqua après deux secondes de battement. Un début prévisible, une attaque horizontale fulgurante parée sans problèmes par son adversaire du moment suivi, une fois au corps à corps, par un low kick rotatif suivit par une attaque verticale, évitée par la jeune escrimeuse. Tôshiro continua à enserrer son adversaire dans un flot d'attaques puissantes et rapides, attaquant au corps à corps afin que son adversaire ne puisse utiliser sa longue lame...
Revenir en haut Aller en bas
Athéna Murasaki
Admin
Admin
avatar

Messages : 1507
Date d'inscription : 10/05/2009
Localisation : Ne te retourne surtout pas...

MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Jeu 23 Juil - 14:06

Mais c'est qu'il se battait bien, le nouveau!
Réduite a la défense par la fougue de son adversaire, Athéna n'était pourtant pas inquiète. Alors que parades et esquives se succédaient en un fascinant ballet de lame, ses yeux devenus gris détaillaient la structure, la puissance et les techniques de son adversaire. Elle était clairement différente de l'Athéna que Tochiro avait rencontré ce matin...
Tout en étant strictement identique.
Se servant de cette ressemblance entre ses deux visages, Athéna laissait paraitre une insouciance qui ne pouvait coexister avec la vraie concentration des combats de ce niveau.
En bref : elle jouait.
Puis son adversaire parut passer a la vitesse supérieure. Ses attaques, fluides et rapides, formaient une barrière infranchissable devant lui, et même s'il paraissait tout donner pour ce combat, il lui semblait percevoir une énergie en réserve...
Comme tout bon escrimeur, Tochiro ne commettrait sans doute pas l'erreur de révéler toutes ses techniques, pas tant qu'Athéna resterait en mode défensif.
Mais là, elle se rendait compte qu'en restant en défense, elle se ferait irrémédiablement battre. Apparemment, son adversaire actuel était loin du niveau basique.
Alors, avec un sourire que l'on pourrait qualifier de carnassier, elle se ramassa sur elle même, évitant un fendant qui l'aurait désarmée, et bondit.
Haut. Bien plus haut que l'on aurait pu l'espérer de la part d'une jeune fille normale.
Et elle commença à se battre pour de bon.
Sa rapidité habituelle l'avantageait clairement. Ses attaques vives et rapides traçaient des arcs serrés qui contraient a chaque fois la lame de son adversaire avec une aisance peu commune. Elle se servait d'un des styles probablement les plus dangereux pour Tochiro, car sa lame plus courte que la sienne et sa haute taille l'obligeaient a fournir plus d'effort pour contrer les attaques venant du bas. En escrimeuse sadique qu'elle était, elle profitait également sans scrupule de sa vivacité pour se dissimuler derrière les vastes mouvements de la cape du jeune homme, sa lame perçait alors la garde de son adversaire mais était généralement contré par des coups qu'il se plaisait apparemment a rendre très puissants.
On dirais bien que ce n'est pas non plus en jouant l'attaque qu'elle parviendrait à le vaincre...
Avec une grimace, elle abandonna le mode gamine pour retrouver son visage de guerrière...
Et l'abandonner aussi vite.
Dans cette Académie, si elle se battait sérieusement, elle risquait d'avoir des ennuis : Tochiro n'était pas un Vampire, si elle combattait avec lui pour de bon et qu'une de ses véritables attaques - conçues pour être mortelles - le touchait, il ne serait pas remis dans les dix minutes suivantes. Quoique maintenant qu'elle le combattait, elle n'était plus si sure l'issue du duel.
Mais même si, pour préserver le secret de ses origines métisses, elle n'avait pas le droit de faire les bonds de géants auxquels elle était habituée, le combat pouvait tout de même lui servir a découvrir de qui son adversaire tirait ses techniques, car apparemment, la plupart lui était inconnue.
Mais bon, en attendant, sa lame plus longue qu'Ikaritora la désavantageait dans un combat au corps a corps. Dotée de ses poignards, il n'aurait sans doute pu la vaincre. Mais là, longue lame = défaite.
Passant par dessus un coup horizontal qui l'aurait désarmée, elle recula de trois pas, prit son élan et attaqua de nouveau, le maintenant par des coups du plat de la lame à une distance respectable, et juste assez grande pour que sa lame recourbée puisse toucher l'avant bras du garçon sans que celui ci ne parvienne a l'atteindre.
Puis, alors que l'ombre du grand chêne s'étendait au dessus d'eux, elle recula jusqu'au tronc, et laissa une large ouverture dans sa garde. Mais le léger sourire en coin qu'elle arborait et son regard de loup n'étaient pas rassurants. Tochiro allait-il se laisser prendre au piège?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aarosei.forumotion.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Ven 24 Juil - 13:29

// Athéna se bornait à rester sur la défensive. Tôshiro était un peu déçu, il sentait qu'elle valait largement plus que ce qu'elle lui montrait. Lui non plus ne se donnait pas à fond, loin de là, mais il espèrait autre chose de la jeune fille.

*Tu veux jouer? Bon ben on va s'amuser un peu*

// Avec un petit sourire en coin, Tôshiro passa à la vitesse supérieure. Il enserra Athéna dans un flot d'attaques, mais sans montrer toute sa science du Ninjutsu. Ses attaques, rapides et puissantes, auraient désarmé n'importe qui, mais la jeune fille se bornait à des parades efficaces, certes, mais assez énervantes pour le jeune aristocrate. Le sourire qu'il cru appercevoir sur les lèvres de l'escrimeuse le conforta dans son opinion, elle jouait avec lui. Un peu déçu, il décida de se maintenir à ce niveau.

* Si tu veux un peu plus d'action, se sera à toi de changer... et moi aussi ensuite surement...*

// La jeune fille cependant multipliait les ouvertures, peut être perdait-elle confiance en elle? Il s'engoufra dans une de ces ouvertures, retenant son coup afin de ne pas la blesser en la touchant. Mais sa lame ne rencontra que le vide. Athéna venait de se ramasser sur elle même et effectua un saut prodigieux, que même tout l'entraînement du jeune aristocrate n'aurait pu égaler.
// Et elle passa à la vitesse supérieure. Enfin un vrai combat. La vivacité de son adversaire laissait Tôshiro un peu pantois, elle je jetta plusieurs fois dans le vent, utilisant avec habileté la cape du jeune Aristocrate. Il répliquait par des coups aussi puissant qu'imprécis, mais le but était atteint puisqu'elle recullait. Cependant, le combat ne prenait pas l'avantage du jeune homme : la lame de son adversaire était deux fois plus longue qu'Ikaritora, et après avoir été presque en difficulté au corps à corps, elle ne risquait pas de se laisser avoir une deuxième fois. Ce qui inquiétait le plus Tôshiro, c'était les deux dagues qui pendait à la ceinture de la jeune femme. Si elle les sortait, il allait avoir mal...
// Tout en combattant, ils se rapprochaient du "dieu de la forêt". Il feinta et fit un coup horizontal, qu'elle évita avant de contre attaquer, empêchant le jeune aristocrate d'attaquer au corps à corps. Alors qu'il commençait à envisager d'utiliser l'Aikido afin d'esquiver les coups de son adversaire et de contre attaquer au corps à corps, elle recula jusqu'au tronc et laissa une ouverture immense dans sa garde. Flairant le coup fouré, iln'attaqua pas, et resta en garde, il senti que le rythme du combata allait changer, aussi se débarassa-t-il de sa cape.
// Il prit un temps pour se concentrer, ferma les yeux pendant dix secondes. Quand il les rouvrit, son regard était presque dur. Il avait décidé d'attaquer avedes techniques de Ninjutsu couplées à de l'Aikido, style de combat inventé par son maître spécialement pour lui. Il se ramassa sur lui même et s'élança.
// Il parcouru les premiers mètres qui le séparaient de son adversaire en courant, ensuite il enchaîna avec une série de feintes et, une fois au coprs à corps, sauta en portant un coup de bas en haut.

(HP : je vais pas plus loin, j'imagine que tu as une idée en tête :P)
Revenir en haut Aller en bas
Athéna Murasaki
Admin
Admin
avatar

Messages : 1507
Date d'inscription : 10/05/2009
Localisation : Ne te retourne surtout pas...

MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Ven 24 Juil - 17:20

[j'en avait une mais je l'ai abandonné -.-']

Plutôt doué même! Avec un déplacement latéral d'une vitesse inouïe, elle évita le coup qui l'aurait proprement coupée en deux, bondit en arrière, se reçut sur ses mains avant de planter avec force sa lame dans le tronc noueux de l'arbre derrière elle.
Avec un sourire matois, elle bondit en hauteur et se percha sur la lame qui supporta le poids de l'escrimeuse sans montrer signe de faiblesse. Tranquillement, voyant son adversaire lui foncer dessus, elle saisit les deux uniques dagues visible sur elle et tourna son regard gris acier sur son adversaire.
Ils avaient apparemment tous les deux joué le jeu, l'attaque qu'elle pressentait était d'un tout autre niveau!
Bon, s'il lui faisait l'honneur de se battre comme avec un véritable ennemis, autant lui rendre la pareille.
Délaissant le sabre planté dans l'arbre, elle bondit vers son adversaire, paume en avant, et lui assena un coup d'une puissance incompatible avec son apparence de jeune fille humaine avant de bondir trois mètres en arrière. Elle savait pertinemment qu'elle avait frappé en plein dans le plexus solaire du jeune homme, ce qui signifiait généralement une incapacité à respirer pendant un bon moment...
Mais elle avait la vague impression que ça ne gênerait pas Tochiro.
Effectivement, il se releva assez rapidement, à la grande satisfaction de la guerrière.
Bon, il avait pour lui la force et la taille, aucun doute. De son côté, ses atouts étaient davantage la rapidité, la souplesse et l'agilité ; le combat était donc assez équilibré.
Et c'était pour cela qu'elle s'était débarrassée de son sabre. Utiles dans les combats de masse, elle préférait pourtant les lames courtes aux sabres et autres lames longues lors des duels. Si la longueur de l'arme convenait à sa rapidité, elle l'empêchait également de déployer toute son agilité, et je n'évoque même pas les attaques utilisant sa souplesse inhumaine.
Décrochant l'anneau de jade mortel qui retenait sa natte, elle le glissa dans une de ses poches et fixa de nouveau son adversaire, ses dagues à la main.
Une tranquillité absolue s'était emparée d'elle. Si la sérénité du combat ne l'atteignait pas quand elle maniait le sabre, il lui suffisait de retrouver ses dagues pour repasser en mode guerrière. Si son adversaire venait de changer de style de combat dans l'espoir de la vaincre, il allait être surpris.
Avec une rapidité qui la rendait difficilement visible, elle fonça sur son adversaire, évitant ses coups ou les parant aisément, son sourire de loups s'élargissant de plus en plus alors qu'elle voyait le combat tourner en sa faveur.
Ses attaques enchainaient bonds, replis, sauts verticales ou horizontales, coups du tranchant ou de la pointe qui perçaient impitoyablement la garde de l'escrimeur. Elle savait pertinemment que, une dague à la main, rares étaient ceux qui étaient capable de la vaincre.
Bondissant de nouveau en hauteur en direction du jeune homme, elle prit appuis sur les épaules de Tochiro. Son corps décrivit une courbe parfaite pour finir par frapper du pied à l'intérieur de son genoux, le faisant chuter. Mais elle ne profita pas de son avantage, préférant reculer de quelques pas...
Une poignée de secondes à peine s'était écoulé depuis qu'elle avait lâché son sabre.
Se redressant à quelques pas de son adversaire, un sourire carnassier qui n'avait rien de rassurant sur les lèvres, Athéna ne paraissait même pas essoufflée.

Tu es vraiment un bon adversaire! Ça fait longtemps que je n'avais pas croisé quelqu'un de meilleur que moi au sabre! Alors je vais tricher un peu, ça te dérange si je me bat avec mes poignards?

Même si sa posture parfaitement normale laissait entendre que le combat était fini, ses paroles exprimaient clairement qu'elle était loin d'en avoir terminé.
Se tenant tranquillement à quelque pas de son adversaire à terre, elle avait croisé les bras sur son torse, un large sourire illuminant son visage.
Mais c'était loin d'être une posture naturelle : ainsi posée, les bracelets de cuirs qui ceignaient ses avant-bras touchaient ses doigts.
En bref : elle avait ses étoiles de jet à portée de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aarosei.forumotion.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Ven 24 Juil - 21:22

Encore la forêt ? Est-ce que j'aime vraiment ceci ? La forêt, cet endroit est tellement agréable. Je m'y sens un peu chez moi. Mais chez moi, où est-ce que c'est ? Dans la forêt ? Dans l'académie Cross ? Ou alors, dans la maison ou j'ai vu des personnes mourirent ? Je ne sais pas, mais un jour je saurai. Je marcha dans cette forêt que j'aime tant. Pour moi, dans les forêts, il ne fait : Ni jour ni nuit. C'est simplement les deux. Je choisis juste de marcher dans l'obscurité, ou dans la lumière. Vous devinerez facilement ce que j'ai choisis.

Je vois très bien, mais je ne vois ni le soleil, ni la lune. Je vois seulement une jeune lumière sombre cachée. Mais je la vois très bien. Pour moi, il fait nuit, mais si c'est peut-être le contraîre, il fait nuit. J'aime la nuit, le jour m'aveugle, le soleil est trop lumineux pour le voir. Je n'aime pas le soleil, mais j'aime la lune. C'est pour cela que j'ai l'impression, qu'il fait toujours nuit. J'entends des bruits dans cette forêt. Des bruits qui me perturbent. Je ne peux pas entendre les bruits de la nature. Tiens, une clairière ? Ca fait tellement longtemps que je n'en ai pas vu. J'aimerai y entrer, mais le son qui me perturbent provient de cette clairière.

Encore des combattants humains ? Apparament, oui... Des personnes qui se battent dans un clairière. Peut-être pour être au calme ? Je ne comprend rien à rien aux humains. C'est quelques fois, une perte de temps. Quelque fois, non. Je préfèrerai que ces personnes sans aille. Mais, ils sont arrivés avant moi. Je ne peux pas les virers d'ici. Ces odeurs d'humains me sont terriblement familière. Je sens cette odeur de femme. Cette femme, je l'ai rencontré quelques fois. Quel est son nom ? Je suis trop loin pour me poser ces questions. Je ne peux pas m'interroger à cette distance. Cela m'est strictement impossible. Mais, pour découvrir ces personnes, je dois d'abord m'approcher d'eux.

Je m'approcha tranquillement de ces personnes. Trois personnes ? Deux filles et un garçon. Qui pouvait être ces personnes ? Ces humains ? Je m'approcha légèrement vite, et je reconnue l'odeur d'une fille " Athéna Murasaki ". Et puis, le garçon de la dernière fois, je sais plus comment il s'appelle. Puis, cette autre fille, qui est-elle dont ? Je ne la connais pas. Je m'approcha de cette odeur, et je vus Athéna et l'autre garçon se battre, ainsi qu'une fille. Que font-ils ici ? S'entrainent-ils ? Je m'approcha lentement, et calmement, je leur dis :

- Que faites-vous ici... C'est dangereux de se balader ici...

Leur dis-je pour qu'ils se méfient des Levels E qui trainent dans ces endroits. Je les regarda avec une émotion de " Faites attention, il y a quelques levels E qui se promènent ici. Je vous met en garde... " Je continue de les regarder puis je leur dis :

- Faites attention, certains Levels E risquent d'intervenir par surprise...

Je n'étais plus la Rika calme mais assez méchante quand on la provoque. J'étais la Rika qui m'étais en garde les humains des Levels E, pour ne pas qu'ils meurent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Mar 28 Juil - 17:18

// L'autre niveau de combat contre Athéna surpassait de loins ce que Tôshiro attendait. Elle faisait pruve d'une agilité et d'une souplesse inhumaine, comme il pu en juger à son corps défendant.
// La grande faiblesse du jeune homme était qu'il devait se concentrer un minimum pour paser au niveau de combat maximum, une fois en état de concentration, il sentait les flux de "Ki" parcourir son corps et savait comment les utiliser pour lui faire atteindre des niveaux de combats peu communs.

* Peut être que mes maîtres ont forcé Père à m'envoyer ici, sachant qu'il y avait des combattants de ce niveau? *

// Mais cette adversaire là ne lui offrait pas le moindre répis pour lui permettre d'entrer en état de concentration. Elle se jouait de lui comme un chat joue avec une souris avant de la dévorer. Mais dans le cas de Tôshiro, la souris pouvait devenir le Tigre. Elle prit appuis sur ses épaules et, par un mouvement qu'il ne pu voir, le frappa au genous, le forçant à mettre genous au sol. Attendant un coup qui devait, logiquement suivre, il fut surpris de ne rien sentir.

* C'est le moment...*

// Il ferma les yeux et se concentra. Il sentait l'énergie qui coullait en lui, l'énergie qui émanait de l'arbre et surtout, l'énergie de l'âme d'Ikaritora.

//Le Clan Yatori était surnomé "Famille des tigres du Nord" car ils venaient d'une région montagneuse du nord d'Edo, ancien nom de Tokyo. La technique sercrête familiale était une forme de symbiose avec l'âme de l'arme qui leur était confiée dès qu'ils pouvaient tenir un sabre. Les textes racontent que leurs yeux prenaient la forme de celle d'un félin, la pupille noire et effilée encerclée de flammes dansantes, et que les combatants devenaient quasi invincibles, une forme d'état Berserck, d'après les recherches du grand père de Tôshiro. Avec le temps, cette technique s'était affaiblie, et seul le jeune aristocrate arrivait à y parvenir, après une intense concentration il est vrai.

// Les yeux fermés, il ne bougeait pas. Il ne sentait même plus la douleur du coup, pas plus qu'il n'entendi Athéna ou la nouvelle arrivante, qu'il senti néanmoins arriver de par la fluctuation de "Ki" qu'elle provoqua. L'énergie affluait en lui, il se sentait gagné par l'âme d'Ikaritora, il se sentait incroyablement fort, rapide et puissant.

// Il se leva brusquement, tournant le dos à Athéna, et alla chercher son turban, qui posa sur sa tête, suffisament bas pour cacher ses yeux, qu'il savait changés, et suffisament haut pour voir tout les mouvements qui se feraient autour de lui. Avec la pratique, il attégnait la symbiose beaucoup plus rapidement qu'avant.

// En final, cette symbiose avait des avantages, vitesse, réactivité et puissance accrue, accuité visuelle améliorée, et des défauts, les yeux changeaient, la voix aussi, et le retour en "mode normal" pouvait prendre plusieurs minutes...

// Sans rien dire, il se remis en garde, n'ayant rien entendu de ce qui venait de se dire, et fondit sur Athéna. La jeune femme lança ses étoiles de jet, Tôshiro en esquiva une bonne partie, parra une autre partie et du subbir les blessures des deux Shurikens, un qui lui fit une belle estafilade sur la joue, l'autre qui déchira l'épaule de son uniforme familial, mais qui ne l'arrêtèrent pas.

// L'attaque qu'il porta aurait tué un buffle, mais elle fut aisément esquivée. Pas de temps à donner à l'adversaire, elle se rétablissait à peine que Tôshiro était de nouveau dessus. Son style de combat avait changé aussi, moins de Ninjutsu, plus d'Aikido, Tôshiro tournoyait, faisant virevolter sa lame. Qu'Athéna eu sorti ses poignards ne le dérangeait plus, sur le point de vue Vitesse, le combat s'était équilibré, Tôshiro pouvait encore jouer sur la puissance, mais la puissance pouvait être contrecarée par la souplesse de la jeune escrimeuse.

// Cette dernière attaquait avec ses deux poignard, Chaque attaque, aussi rapide qu'elle fut, était soit parée, soit esquivée par le jeune homme, qui prennait toujours soin de cacher ses yeux sous son turban. Feinte, esquives, taille, estocades, les deux combattants faisaient feu de tout bois. Tôshiro lui sentait bien qu'elle était plus forte que lui, qu'elle pouvait tenir ce niveau aussi longtemps que possible. Lui non, il devait vaincre son adversaire dans un créneau de deux heures, sans quoi il courrait le risque de rester en symbiose pour le reste de sa vie, avec tout les désagréments que celà comportait.

// Une attaque de la guerrière, esquivée de justesse, emporta le précieux turban et le fit valser au loin. La surpsise d'Athéna, dura une seconde maximum, mais elle fut présente dans ses yeux. La contre attaque fut fulgurante : empoignant la main qui venait d'emporter le turban, il fit une clé de bras avec la main qui tenait le sabre, de telle sorte que la lame pointait la gorge et que l'arme dans la main prisonnière ne le génait pas, pendant qu'il faisait de même avec l'autre main armée de la jeune fille. Ainsi elle était immobilisée et sa souplesse n'aurait pu éviter à sa gorge d'être tranchée.

//Il relâcha son emprise sur Athéna. Elle avait été surprise par ses yeux et Tôshiro avait profité de cette faiblesse passagère pour contre attaquer. Piètre victoire en vérité, qui ramenait le score à un partout.

Un partout, ma chère...

// Il avait parlé... après tout, elle avait vu ses yeux, alors sa voix, il s'en foutait maintenant. Quand il parlait en était en symbiose avec son arme, il avait deux voix, la sienne propre et, par dessus, celle plus grave de l'âme d'Ikaritora.

//Il revint au centre de leur aire de combat. Il était épuisé, l'effort que lui demandait le maintien de la symbiose le vidait de son énergie, de lagres goutes de sueurs gouttaient sur son uniforme, maintenant en lambeaux à cause de l'âpreté de la confrontation. Si les habits d'Athéna ne vallaient guère mieux que l'uniforme du jeune homme, elle semblait aussi fraiche et fringuante que si elle sortait d'une douche, et aborrait un large sourire. Tôshiro aussi était content, il ne s'était pas aussi bien battu depuis fort longtemps, mais ce combat se solderait immanquablement pas sa défaite, soit véritable, soit parcequ'il déclarerai forfait pour ne pas risquer "la symbiose permanente"...

(HP : Un peu pavé dsl ... sous réserves d'acceptation ^^ c'est un peu du folklore là :-P)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Lun 24 Aoû - 15:13

[J'adore ^^ Par contre je brode un peu dessus ^^']

Sa manière de combattre était devenue... différente. Je ne parle pas des attaque : changer de style de combat est parfaitement accessible, j'évoquais l'étrange puissance qu'Athéna pouvait sentir dans le corps de Tochiro.
Cette fois, il n'y avait plus place au doute : Tochiro combattait à fond, mais ce secret manifeste qu'il tentait de cacher étonnait Athéna. Pourquoi avait-il besoin de cacher ses yeux sous le turban? Pourquoi cessait-il de répondre aux piques acides qu'elle décochait en permanence lors des combat?
Elle l'ignorait, mais était bien décidé à le découvrir.
Feinte, fentes, estocades, parades, bonds surpuissants et pirouettes inimaginables s'enchainaient au rythme rapide de l'élite. Mais malgré tout, elle n'était pas inquiète : elle ignorait si Tochiro pourrait encore tenir le niveau bien longtemps mais n'avait aucun doute sur sa propre performance. Elle était une guerrière de métier, une combattante dont la vie dépendait de son habilité à se défendre. Chez les Hunter, les mauvais élèves durent rarement longtemps...
Les Vampires les fauchent sans leur laisser le temps de s'amender.
Mais le principal défaut d'Athéna était la curiosité. D'un bond fulgurant, elle virevolta sur elle même, le pied en avant, comme si elle avait voulu exploser le Thorax du garçon... et c'aurait sans doute été le cas si ce dernier l'avait évité, comme prévu. Son pied faucha le turban dissimulateur et l'envoya valser à quelques mètres.
La surprise la figea sur place. A la place des yeux normaux du jeune homme luisaient deux pupilles fendues comme celles des tigres, à la pupille noire d'ébène et aux iris oranges rouges comme enflammés.
Des yeux qui n'étaient pas sans rappeler ceux des Vampires.
Mais ce ne fut pas cela qui figea Athéna, c'était un souvenir brulant et teinté de mystère qu'elle n'avait jamais réussi à résoudre.
Voilà pourquoi le nom des Yatori lui disait quelque chose!
Des années auparavant, alors qu'elle venait de fêter son 14eme anniversaire, Lyo lui avait présenté une jeune femme nommée Hyou Yatori. Elle l'avait décrite comme l'une des Hunter les plus redoutable et comme étant encore plus secrète qu'elle même. Cela devait sans doute être une plaisanterie entre les deux amies car elles en avaient ri aux éclats, au grand dam d'Athéna qui n'avait rien pigé.
Mais un mois plus tard, alors que les Vampire qu'ils pourchassaient à ce moment les avaient encerclés, Hyou avait sorti son sabre avec une panthère stylisée gravée dessus et...
Ça avait été un massacre comme Athéna n'en avait vu que bien peu. Mais à peine deux heures plus tard, elle s'était écroulée, ivre de fatigue, et ni Lyo ni elle n'avaient eut le temps de l'aider. Elle s'était fait décapiter.
Soudainement, elle sentit son bras se faire tirer en arrière et une lame se poser sur sa gorge. Prise par surprise alors qu'elle voguait dans ses pensées, elle avait commis une erreur grossière qu'un débutant n'aurait pas faite : elle s'était déconcentrée.

Un partout, ma chère...

sa voix était étrange, mais elle lui semblait familière, comme si elle l'avait déjà entendue.
Evidemment, Hyou ne s'était pas privée de hurler alors que les griffes de son meurtrier avait perforé sa gorge.
un peu dérouté, Athéna lui lança un sourire quand il la lâcha et récupéra deux nouvelles dagues plaquées sur ses mollets.
Maintenant du moins, elle savait à quoi s'en tenir. Tochiro avait un certain temps, peut être deux heure comme Hyou, pour la vaincre et possédait les capacités nécessaires. De son côté, il lui suffisait de jouer au feu-follet pendant ces deux longues heures pour être sûre de gagner, et elle savait qu'elle en était capable.
Mais dans ce cas, le combat aurait perdu tout intérêt, sans compter que jouer l'usure sur un nom et un vieux souvenir n'était pas une très bonne idée.
D'une pirouette improbable, elle esquiva un coup de pique qui l'eut éventré si elle ne l'avait évité et plaça une attaque foudroyante qui fut parée avec autant de facilité. Désormais du même niveau, Athéna et Tochiro ressemblaient à deux fusées qui se seraient obstinées à se cogner l'une à l'autre. Les capacités surhumaine de la jeune fille et de l'aristocrate les plaçaient à l'écart de tout danger respectif et leurs attaques de plus en plus audacieuses étaient toujours parées avec le même succès.
En bref, ça promettait de durer longtemps...
Avec un sourire matois qui ne présageait rien de bon, Athéna recula de plusieurs pirouette et observa son adversaire impassible.
Un jolie faille dans sa garde, pas évidente mais très bien placée.
Brutalement, elle se mit à courir, de sa vitesse inhumaine que personne ne semblait pouvoir égaler. A l'apogée de sa course, elle bondit en l'air...
Et s'abattit sur le bras qui tenait le sabre, le forçant à lâcher son arme et se servant de la force exceptionnelle de son adversaire pour garder son appuis sûr.
Sa voix amusé accompagna le froid toucher de la lame sur sa gorge.

Deux à un il me semble... J'avais oublié ce dont les Yatori était capable, ou plutôt je ne pensait pas que Hyou pouvait venir d'une famille d'aristocrates...

Pour Tochiro, ça devait être du latin. En vérité, Athéna était plutôt en train de parler toute seule.
Elle relâcha le jeune homme et se remit en garde. La riposte promettait d'être exceptionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Lun 16 Nov - 0:22

// Hyou... Tante Hyou... Tôshiro était vraiment abasourdi qu'Athéna connaisse sa tante. Hyou était en effet enveloppée d'un épais nuage de mystères, même pour sa propre famille, et encore plus pour les personnes externes à son cercle de proches. Elle avait toujours passé pour une marginale auprès du clan, mais le jeune homme ne gardait pas moins d'excellents souvenirs de ses séjours chez la sœur de son père. Bien peu, même parmi les proches de la jeune femme, savaient qu'elle maîtrisait parfaitement l'art ancestral des Yatori, et Töshiro était de ceux-ci. Il s'était entraîné de temps en temps avec sa tante, mais elle était morte un jour, décapitée on ne sait comment. La seule personne qu'elle avait couché sur son testament était le jeune Tôshiro, qui héritait non seulement de la fortune de sa tante, mais également de toutes ses possessions terrestres, notamment d'une bibliothèque imposante remplie de livres au contenu étrange, tous en rapport avec les vampires apparemment. Hélas, sa tante avait clairement stipulé qu'il ne pourrait toucher son héritage qu'une fois ses études finies.

//La garde de Ikaritora glissa de ses mains, et le sabre se planta dans le sol. Reprenant ses esprits, il se saisit de son sabre, le tira du sol et se remit en garde. Il sentait qu'il arrivait à la limite. Si cette passe d'arme se prolongeait, il devrait déclarer forfait pour revenir à son état normal. Il allait tout miser sur une passe, il ne pourrait faire plus.

// Il changea donc sa garde. Levant son sabre, il se plaça de profil, pied et main gauche en direction d'Athena, main droite levée. Il prit une profonde inspiration et se reconcentra un bref instant, en expirant bruyamment. Il senti un flux de Ki imprégner son sabre. Enfin il s'élança, le plus rapidement possible, il fusa vers la jeune bretteuse et déclencha son coup. Elle sauta, comme s'y attendait l'aristocrate, afin d'éviter le coup, et atterrit plus loin avec la souplesse d'un chat. Tôshiro l'y attendait déjà. Il avait profité du flou momentané provoqué par le saut pour accélérer, mettant ses dernières forces dans ce mouvement, disparaissant à la vue de la jeune femme car entré dans son angle mort. Dès l'atterrissage de son adversaire, une lame acérée vint se poser contre sa gorge.

Deux partout... Mais je ... te concède... la victoire...

// La voix du jeune aristocrate sortait de sa bouche comme ses derniers soupirs, il était exténué. Il n'eut même pas la force de se mettre dans la position qu'il affectionnait pour sortir de son état de symbiose, son sabre lui glissa de nouveau des mains et il s'écroula par terre, vaincu par l'effort que lui avait demandé le fait de se battre aussi longtemps à ce niveau en état de symbiose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Lun 16 Nov - 14:31

[YATAAA! Enfin de retour! *saute partut*
Je répond dès ce soir! =)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Lun 16 Nov - 23:03

Toshiro semblait abasourdi par ses mots. Considérant que c'était une réaction normale à sa connaissance de ce qui était sensé être secret, elle recula et attendit en silence la prochaine attaque.
Tout son corps carburait à l'adrénaline, les muscles si tendus qu'ils en devenaient douloureux mais qui ne la gênaient pourtant pas. C'était en ces moment de fin de combat qu'elle gagnait généralement, grâce à sa capacité étrange et pourtant connue à tenir sur les nerfs et l'excitation bien plus longtemps qu'un humain normal.
Mais Toshiro n'était pas un humain normal, elle pouvait le sentir à la fatigue pénétrante qui commençait à ronger sa résistance. Le jeune homme faisait un adversaire fantastique qui la poussait vraiment au bout de ses limites...
Mais elle sentait qu'il n'était pas loin de craquer et, se souvenant trop bien de l'effet que cela avait fait sur Hyou, elle ouvrit la bouche pour lui proposer d'arrêter là le combat quand, sans prévenir, l'aristocrate récupera son sabre et se lança dans un assaut aveuglant de rapidité.
Etonné qu'il ait encore la force de bouger mais constamment aidée par sa vitesse inhumaine, elle se ramassa sur elle même et bondit au dessus de lui...
Ce n'est que quand il sortit de son champ de vision qu'elle comprit qu'elle s'était faite piéger.
Dès son atterrissage, elle sentit le contact froid et dur d'une lame sur sa gorge alors que la main libre de Toshiro l'empêchait de virevolter loin de lui. Un sourire mêlant étonnement et amusement apparu alors sur ses lèvres. Il commençait à pouvoir prédire ses déplacements, voilà qui était étonnant!
Puis il la relâcha et s'éloigna d'un pas alors qu'elle se retournait. Il avait vraiment l'air hors de combat maintenant. Complètement épuisé.

- Deux partout... Mais je ... te concède... la victoire...
- Je ne pense pas que ce soit nécessaire, je n'aurais pas réussi à te toucher encore une fois.


Mais son sourire s'éteignit en voyant le géant s'effondra, la poignée de son sabre ratant d'un cheveux sa tempe.
Ils y étaient peu être allés un peu fort...
Mais au moins, les Vampires d'ici ne lui feraient pas connaitre le sort de sa tante.

Pas vraiment sûre de ce qu'il fallait faire - après tout, c'est vrai! Lyo ne se blessait jamais et elle même guérissait plus vite encore qu'elle ne se blessait, alors pour apprendre à soigner, ça n'est pas l'idéal - elle le poussa sur le dos et s'assit à côté, vaguement honteuse. C'était la première fois qu'elle s'investissait dans un combat "amical" au point de mettre son adversaire dans cet état, et ça ne la rendait pas vraiment fière d'elle.

Quelques heures plus tard...

Tranquillement assise contre un arbre, ses yeux devenus rêveurs voguant ici et là alors qu'elle attendait que Toshiro se réveille, Athéna failli manquer le réveil du jeune homme. Puis un grognement de sa part attira son attention et la fit sourire.

Enfin réveillé! Je commençais à me demander si tu avais décidé de passer la nuit ici! La prochaine fois on ira plus doucement ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Mar 17 Nov - 0:27

// Tellement dans les vapes qu'il était, Tôshiro ne senti même pas qu'il était manipulé par la jeune Athéna, pas plus qu'il n'eut notion du temps qui passait. Allongé sur le sol, il dormait du sommeil du juste. Pas besoins de se concentrer pour revenir à son état normal lorsqu'il dormait, mais par contre cela durait plus longtemps.

// Il fini par ouvrir un œil. Il se sentait un peu cotonneux et pâteux en même temps. Ouvrant l'autre, il constata qu'il était allongé à côté d'Athéna. Il en profita pour observer la jeune fille. Obnubilé qu'il était par son combat, il n'avait pas remarqué qu'elle était très jolie. Il pouvait apercevoir, par quelques déchirures de sa combinaison, quelques pans de son anatomie. Un peu gêné quand même, il grogna pour signaler qu'il s'éveillait, et s'étira. Quelle bêtise venait-il de faire là... les quelques boutons qui maintenaient encore son uniforme en place sautèrent, laissant apparaître son torse. Il ne s'en rendis pas compte tellement l'air était doux.

Enfin réveillé! Je commençais à me demander si tu avais décidé de passer la nuit ici! La prochaine fois on ira plus doucement.

// Le ton joyeux de la jeune bretteuse tira un sourire à l'aristocrate. Se redressant, il fit quelques mouvements d'assouplissement tout en répondant du tac au tac :

J'espère bien que non, si le combat n'est pas d'un niveau au dessus du notre, on s'ennuie...

// Il se retourna vers Athéna, toujours assise contre l'arbre. La tenue de la jeune fille ne valait guère mieux que celle du jeune homme, et de nombreuses parcelles de sa peau blanche étaient visibles par les entailles du vêtement, preuve de l'âpreté du combat.

J'espère vraiment que notre prochain combat sera au moins aussi intense que celui là... et le prochain coup, je te vaincrais !!

// Il adressa un clin d'œil à son adversaire. Certes il attendait avec impatience leur prochaine confrontation, et il allait s'entraîner durement pour parvenir à battre Athéna... Quel chalenge attrayant!!
Revenir en haut Aller en bas
Athéna Murasaki
Admin
Admin
avatar

Messages : 1507
Date d'inscription : 10/05/2009
Localisation : Ne te retourne surtout pas...

MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Ven 20 Nov - 21:43

Lorsqu'enfin son adversaire daigna ouvrir l'œil, une bouffée d'amusement envahit Athéna qui avait remarqué les regards peu discret qu'il jetait vers les déchirures de son habillement. Manifestement, vu son regard à la fois étonné et gêné, il n'avait pas encore remarqué qu'elle était une fille.

Elle s'étira un instant alors qu'il se relevait et retint de justesse un ricanement amusé quand les derniers boutons survivants de son uniforme lâchèrent, dévoilant son torse musclé à tous les regards. Il était étonnement beau pour un humain banal, bien qu'il soit en réalité bien loin d'être banal. S'il n'avait pas la peau si mate, elle aurait presque pensé qu'il était comme elle, un hybride de Vampire et d'Humain.

Il devrais se couvrir, si les filles de la Day Class le voient comme ça, il va se faire étriper.

Un sourire hilare illumina son visage à cette idée, s'élargissant quand le jeune homme fit quelques mouvements d'étirement qui dévoilèrent encore plus son corps musclé qui en aurait fait craquer plus d'une. Dommage pour le jeune homme, elle n'était pas de celles là.
Amusée, elle se releva et croisa ses mains derrière sa tête. Elle n'était pas du genre à s'endormir alors qu'il y avait des Vampires dans les environs et son corps fatigué le lui faisait maintenant payer par une multitude de petites douleurs qui raidissait ses muscles. Elle aurait sans doute besoin d'une nuit de vrai repos cette fois... ce qui signifiait sortir de l'Académie, son système nerveux la réveillant à la moindre ombre d'alerte de présence de Vampire, qu'ils soient gentils ou non.

J'espère bien que non, si le combat n'est pas d'un niveau au dessus du notre, on s'ennuie...
J'espère vraiment que notre prochain combat sera au moins aussi intense que celui là... et le prochain coup, je te vaincrais !!


Elle prit un air amusé et pencha la tête de côté.

C'est beau de rêver! Mais tu as encore des progrès à faire côté rapidité!

Son ton moqueur lui valu un clin d'œil amusé de la part du jeune homme. Il était manifestement très enthousiaste pour un prochain combat...
Un sourire moqueur éclaira son visage alors qu'une idée très bizarre lui effleurait l'esprit.

On ne peut pas rentrer comme ça aux dortoirs, et je suis trop fatigué pour filer récupérer des uniformes intacts... Ça te dirais de voir le directeur en mode panique?

Le sourire à la fois sadique et amusé qui illuminait son regard avait quelque chose d'un défi. Elle croisa les mains sur sa poitrine et attendit la réponse de Toshiro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aarosei.forumotion.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Lun 23 Nov - 21:32

Le directeur en mode panique? Qu'est ce que cela pouvait bien vouloir signifier ? Projetait elle de recommencer une joute dans le bureau même du directeur ? Tôshiro ne s'y risquerait pas... encore que... Si la deuxième joute était aussi disputée que la première, les quelques pans de vêtements qui restaient sur la jeune fille seraient peut être emportés par l'âpreté des combats?
Tôshiro chasse cette pensée de sa tête en la secouant vigoureusement.

*Qu'entends tu par là ?*

Le petit regard de défi qu'elle lui lançait lui laissait penser que s'était quelque chose de vaguement interdit. Dieux qu'elle était belle, cette jeune bretteuse. Heureusement que Tôshiro ne s'en était pas tout de suite rendu compte, sinon elle aurait remporté le combat sans avoir eu besoin de sortir ses dagues... Elle était belle et savait déjà comment s'y prendre avec lui. Tôshiro ne reculait jamais devant un défi, encore moins devant un combat.

Que dois-je faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Athéna Murasaki
Admin
Admin
avatar

Messages : 1507
Date d'inscription : 10/05/2009
Localisation : Ne te retourne surtout pas...

MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Mar 23 Mar - 20:17

On ne peut pas rentrer comme ça aux dortoirs, et je suis trop fatigué pour filer récupérer des uniformes intacts... Ça te dirais de voir le directeur en mode panique?

Son sourire aux allures inquiétantes illuminait son visage d'une aura plutôt... effrayante. On comprenait clairement qu'elle ne songeait pas à une petite bêtise sans importance.
Elle fixa Toshiro qui secouait la tête avec vigueur puis qui l'observait calmement, l'air cependant intéressé. Son sourire s'élargit en entendant sa réponse. Il n'avait pas peur des conséquences celui là x3

Que dois-je faire ?

Elle se releva d'un mouvement souple, ordonnant les lambeaux de ses vêtements déchiquetés par la lame de son adversaire de manière à rester à peu près décente, et indiqua de l'index le bâtiment éloigné contenant la maison du directeur.

C'est simple, tu prend un air grave et fermé et tu acquièce à ce que je dis. Tu va voir, ça va être... Spécial.

Se dirigeant vers la maisonnette sans se soucier de son pantalon en lambeaux qui battait contre ses jambes, elle observa les alentours, remarquant avec soulagement que nul élève n'était visible à part une Day Class qui se mit à baver alors que Toshiro surgissait de la forêt derrière elle. Elle s'avança rapidement vers la maison et frappa trois coups...

Le Directeur apparut soudain, toujours aussi souriant

Ohayoooooooooooooooooooo!...

Son sourire fana soudain en voyants leurs tenues en morceau

- Yaaaaah! Toshiro-kun! Athéna-chan! Que c'est-il passé?!
- Il se passe que nous somme tombés sur une bande de level E et aimerions avoir quelques explications sur leur apparition ici!
-Quoiiiiiiiii?!


Je vous passe la scène d'un Directeur en mode panique qui bondit partout, estimant que cela ne vaut pas la peine de vous désespérer.
Souriante devant cette scène digne d'un grand comique, Athéna se mordait la lèvre pour ne pas éclater de rire, jetant un regard à Toshiro pour voir son expression devant ce clown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aarosei.forumotion.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Mar 23 Mar - 21:22

Le sourire prédateur de la jeune bretteuse s'élargit encore à la réponse de l'aristocrate. Du peu que savait Tôshiro sur l'esprit passablement tordu de la jeune femme, il se doutait que le directeur en mode panique devait être un sacré spectacle.

C'est simple, tu prend un air grave et fermé et tu acquiesce à ce que je dis. Tu va voir, ça va être... Spécial.

Pendant ses explications, elle avait pointé du doigt une petite maison non loin de l'emplacement de leur joute "amicale". Il acquiesça, -après tout ce serait son rôle non?- et suivi Athena vers la petite maisonnette. L'air le plus grave possible, il ne pu s'empêcher de donner de nombreux coups d'œils vers le pantalon et le haut en lambeaux de la jeune femme. Elle avait décidément une peau bien claire, et elle semblait si douce... Athena regardait autours d'eux, comme pour vérifier que personne ne pourrait les voir, Tôshiro regarda lui aussi autour d'eux, il remarqua une Day Class, la bouche grande ouverte et les yeux ronds comme des soucoupes, le rouge aux pommettes...

*elle ferait mieux de fermer sa bouche, on dirait une carpe comme ça... elle va finir par gober une mouche là...*

Il leva un sourcil interrogateur, puis se désintéressa de la Day Class pour reporter son attention sur ce qu'il se passait devant lui. Manifestement habituée des lieux, Athéna frappa trois coups à la porte. Tôshiro se demanda brièvement pourquoi elle n'avait pas utilisé le heurtoir pour frapper, mais la porte s'ouvrit d'un coup sur un sourire éclatant.
Le directeur, car s'était lui, les accueilli d'un joyeux et bruyant :

Ohayoooooooooooooooooooo!...

Puis ses yeux se posèrent sur les lambeaux qui les couvraient à peine. Cela ne dérangeait pas plus que ça le jeune aristocrate, la température était des plus clémente, et le spectacle offert par la jeune bretteuse était somme toute assez sympathique et attirant. Tôshiro soupçonna un bref instant le directeur de se rincer l'œil, car il resta un long moment les yeux fixés sur Athéna.

- Yaaaaah! Toshiro-kun! Athéna-chan! Que c'est-il passé?!
- Il se passe que nous somme tombés sur une bande de level E et aimerions avoir quelques explications sur leur apparition ici!
-Quoiiiiiiiii?!

Tôshiro n'en cru d'abord pas ses yeux. Le visage du directeur passa du rouge jovial au blanc de peur en moins d'une fraction de seconde. La fraction de seconde suivante le directeur sautait partout dans la pièce, courant dans tout les sens en battant des bras comme s'il voulait s'envoler. il ne cessait de répéter "Mon dieu c'est horrible, que faire que faire que faire, mon dieux c'est horrible...". Déjà que le jeune aristocrate prenait le directeur pour un bouffon, il en avait la preuve sous les yeux. La première seconde de surprise passée, le jeune homme du prendre sur lui comme jamais pour empêcher toute réaction de ses zygomatiques. En courant partout et en secouant les bras comme ça, le directeur ressemblait à un gros oiseau qui essayait vainement de prendre son envol.
Le directeur se pris les pieds dans un tapis qui traînait par là, s'étalant lamentablement par terre, sans cesser de répéter "mon dieux mon dieux", il donna de la tête dans son bureau en se redressant, sans cesser de répéter "que faire que faire" ce qui donna un superbe "Mon dieux mon dieuuuuuuuu aouf !! Que fair aouch !!"
Tôshiro ne pu s'empêcher de pouffer. En fait, il aurait peut être pu rire tout son saoul sans que le directeur ne le remarque. il se pencha pour chuchoter à l'oreille d'Athena se retenant de rire :

- Sympa comme spectacle ^^
Revenir en haut Aller en bas
Athéna Murasaki
Admin
Admin
avatar

Messages : 1507
Date d'inscription : 10/05/2009
Localisation : Ne te retourne surtout pas...

MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Mar 23 Mar - 22:45

Le spectacle donné valait bien la joute effréné qu'ils s'étaient donné plus tôt. Mais elle sentait presque un goût de sang tant elle se mordait les joues. Ils avaient déclenché chez ce pauvre Directeur une véritable folie! Mais elle ne s'en sentait vraiment pas coupable - allez savoir pourquoi et contemplait le spectacle avec délectation.

- Sympa comme spectacle ^^

Un sourire éclaira son visage alors qu'elle hochait discrètement la tête, incapable de dire quelque chose sans éclater de rire.

Soudain, le Directeur se figea dans une pose pour le moins grotesque, puis posa la main sur son front dans une pose qui se voulait sûrement noble mais qui faisait penser à quelqu'un qui venait de se prendre un coup de marteau sur le front. Semblant réfléchir, il prit une profonde inspiration et...

N'ayez craintes, pauvres humains égarés! Je vous protégerais de mes ailes d'acier, vous entourerais des meilleurs protecteur! Car c'est mon rôle en tant que DIRECTEUR! Cette Académie sera protégé envers et contre tout par la splendide entente entre les humains et les Vampires! C'est notre espoir qui se réalise!...

Alors que le Directeur continuait à blablater en faisant de grands gestes emphatiques qui heurtaient une fois sur deux ces choses si inutiles que sont les fiches d'inscriptions des futurs élèves - les éparpillant un peu partout -, la bouteille d'encre, le lustre, etc, elle constatait qu'il était passé de l'éloignement des craintes aux rêve de l'union Humain/Vampire et que cette union était soudain devenu "notre rêve". Ce n'était plus vraiment drôle, mais...
Le délire s'arrêta aussi vite qu'il avait commencé et le Directeur prit un air trop sérieux en les regardant.

Je vais demander aux Sangs-Purs de patrouiller! Ne craignez rien, vous ne courrez aucun danger!

Puis, aussi vite qu'il changeait d'humeur, il sortit de la maison, les laissant seuls.
Athéna se tourna avec un sourire vers Toshiro, puis haussa les épaules avant de ne plus pouvoir se retenir et d'éclater de rire, pliée en deux.

C'est vraiment... parfait! En plus ça va bien faire les pieds à ces gêneurs de sangsues. Il ne nous reste plus qu'à filer avant son retour x3

Elle observa un instant Toshiro dont la peau était plus nue que couverte puis sourit

Peut être pas dans cette tenue x3

Elle alla jusqu'au placard où, elle le savait d'expérience, se trouvaient les uniformes inutilisés, et en sortit deux, un féminin et l'autre masculin, avant d'en jeter un à Toshiro

Tu devrais t'habiller, la Day Class dehors va te sauter dessus sinon xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aarosei.forumotion.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   Mar 23 Mar - 23:40

Le bureau du Directeur qui, quelques minutes avant était encore un modèle d'ordre, ressemblait maintenant à un champ de bataille après un bombardement des plus violent, où feuilles, débris et flaques d'encres se mêlaient tels cadavres et vestiges. La folie protectrice du directeur apparu soudain dans toute sa bouffonnerie.

N'ayez craintes, pauvres humains égarés! Je vous protégerais de mes ailes d'acier, vous entourerais des meilleurs protecteur! Car c'est mon rôle en tant que DIRECTEUR! Cette Académie sera protégé envers et contre tout par la splendide entente entre les humains et les Vampires! C'est notre espoir qui se réalise!...

*Et blablabla, et blablabla, et blablabla...*
Tôshiro réprima un bâillement, le directeur dans sa tirade, prenait des poses qu'il voulait surement dramatiques, mais qui ne faisaient que renforcer l'impression qu'avait Tôshiro que le Directeur n'était qu'un parfait bouffon...


Je vais demander aux Sangs-Purs de patrouiller! Ne craignez rien, vous ne courrez aucun danger!


*Mais j'aime bien courir des risques moi ...*
Même pas le temps d'exprimer le fond de sa pensée, le personnage avait mit les voiles en un éclair, les laissant seuls dans son bureau...
Abasourdi, Tôshiro resta un moment bouche bée. Le Directeur y avait vraiment cru... et en plus maintenant il devait s'imaginer que lui et Athéna étaient en danger... Athena pour sa part se tenait les côtes de rire.Tôshiro ne savait plus trop s'il devait en rire ou pas... mais il se rappela le directeur battant des bras, et le fou rire prit le dessus, il éclata de rire... son fou rire dura cinq bonnes minutes au bout desquelles il parvint à retrouver son calme...

C'est vraiment... parfait! En plus ça va bien faire les pieds à ces gêneurs de sangsues. Il ne nous reste plus qu'à filer avant son retour x3

Tôshiro, qui achevait de récupérer, senti sur lui le regard amusé de la jeune femme. Le reluquait-elle? Remarque c'était de bonne guerre, Tôshiro ne s'était pas gêné de le faire... mais il voyait mal ce qu'il y aurait à regarder sur lui, jusqu'à ce qu'il se rende compte que son uniforme était en lambeaux, et qu'il ne tenait que par la volonté de la force...
*Ceci explique la fille-carpe...*

Peut être pas dans cette tenue x3


Certes, Tôshiro n'avait guère envie de sortir dans l'académie à moitié nu... il n'aurait rien eu contre le spectacle qu'Athéna aurait pu offrir... Une tarte magistrale chassa de son esprit cette obscène pensée. Il reçu sur la tête un uniforme masculin de l'académie.

Tu devrais t'habiller, la Day Class dehors va te sauter dessus sinon xD

Le jeune homme ne voyait vraiment pas pourquoi il se ferait assaillir par ses camarades. Il posa sur l'uniforme un regard dubitatif, il semblait en effet bien trop petit pour lui... il commença néanmoins à se défaire des lambeaux qui couvraient son anatomie. Il tomba veste et sa chemise, constatant que les deux habits ne tenaient que grâce à une bande de cinq centimètres de tissu, il défi sa ceinture et son pantalon tomba de lui même, en quatre morceaux. Comme par miracle, seul son sous vêtement était relativement intact... relativement car une blessure reçue durant l'été venait de se rouvrir et le tissu blanc épongeait l'épanchement d'hémoglobine. Il leva un sourcil plus que dubitatif en regardant la chemise de l'uniforme... pendant qu'il regardait les vêtements qui seraient chargés de protéger (ou pas) sa pudeur, il ne remarqua pas la dizaine d'ombres rassemblées devant la vitre de la maison du directeur...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Génocide Botanique en clairière [PV libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Génocide Botanique en clairière [PV libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Système main libre pour auto
» [INFO] Faire un kit main libre voiture pour 20 € ou moins sans Bluetooth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight Guilty :: Avant tout ! :: Cimetière des RPs-
Sauter vers: